Société
URL courte
292
S'abonner

Le nouveau numéro du Vogue britannique sera une «zone sans modèles», les éditeurs ayant pris la décision d'utiliser seulement des femmes «ordinaires» pour mettre en valeur des vêtements haut de gamme.

Le magazine de mode Vogue recrute des femmes entrepreneures pour qu'elles portent des vêtements haut de gamme sur les pages de l'édition britannique, annonce The Guardian.

Selon la rédactrice en chef du Vogue britannique, Alexandra Schulman, ce projet vise à donner aux femmes qui ont des responsabilités professionnelles la possibilité de montrer leur intérêt pour la mode sans paraître frivoles.

Mme Shulman est à la tête de la version britannique de Vogue depuis 1992. Elle ne publie pas d'articles sur les régimes ou la chirurgie esthétique et, en 2009, elle a écrit une lettre à tous les grands designers faisant valoir que la taille minuscule des échantillons qu'ils offraient encourageait les modèles à être maladivement minces.

C'est l'actrice Emily Blunt qui fera la une du numéro d'octobre. Selon la rédactrice en chef, ce choix n'est pas contraire au concept du projet car l'actrice a joué une femme ordinaire dans son dernier film, « La Fille du train », et sa propre image est éloignée de celle d'une « star hollywoodienne » type.

« Il a fallu trois heures pour me maquiller et me coiffer afin que je paraisse si réelle ! », a-t-elle plaisanté.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Ces irréductibles Russes que la pub laisse de marbre
Vogue retouche ses modèles pour représenter les sportifs paralympiques
Un mannequin de 100 ans dans les pages de Vogue
Bygmalion: Sarkozy nie toute «intention» de fraude ou négligence
Tags:
modèle, vogue, mode, Vogue, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook