Société
URL courte
6812
S'abonner

Des scientifiques finlandais affirment que les croyants appréhenderaient moins bien le monde et la réalité que les athéistes. Une recherche dont la valeur scientifique est pour le moins douteuse…

Drapeau chinois
© REUTERS / Kim Kyung-Hoon
Les croyants sont plus portés à prendre les objets inanimés tels que des pierres ou des métaux pour des êtres vivants, capables de penser et de ressentir des émotions, estiment des chercheurs de l'Université d'Helsinki (Finlande).

La cause d'une telle perception du monde, poursuivent-ils, est liée au fait que les croyants s'en remettent davantage à leurs propres principes et croyances, selon lesquelles « les démons, les dieux et autres phénomènes surnaturels existent vraiment ».

Très péremptoires, les scientifiques vont jusqu'à comparer les croyants aux autistes qui, tout comme ces derniers, refuseraient de « comprendre la réalité objective telle qu'elle est », écrit le journal The Independent.

« À titre d'exemple, les croyants admettent que les pierres puissent ressentir le froid. En général, plus une personne est pratiquante, moins développées sont ses capacités intellectuelles et mécaniques dans des domaines tels que les mathématiques, la physique et la biologie », expliquent les chercheurs.

258 Finlandais au total ont pris part à cette recherche qui s'articulait autour d'une question de base: « Croyez-vous qu'il existe un Dieu tout puissant et omniscient? »

Au terme de leur recherche, les scientifiques ont réussi à démontrer que les croyants avaient tendance à se fier davantage à leurs instincts qu'au raisonnement analytique.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

La religion, cheval de Troie de la Turquie en France?
Russie: la loi ne reconnaît ni ethnie, ni religion (Poutine)
Une guerre de religion attisée par la laïcité occidentale
Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
Tags:
liberté de culte, religion, croyance, Université d'Helsinki, Finlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook