Société
URL courte
Meurtre de l'ambassadeur russe en Turquie (45)
75558
S'abonner

Les internautes français n'ont pas tardé à réagir à l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie Andreï Karlov. Se disent-ils bouleversés et indignés? Certains d’eux, oui. Mais d’autres semblent presque contents! Cet humanisme qui n’a pas de bornes…

L'assassinat de l'ambassadeur russe à Ankara Andreï Karlov par un islamiste radical a provoqué une vague de réactions regrettables parmi les blogueurs et journalistes français.

Les réactions se sont enchaînées, notamment celle de la journaliste Nassira El-Moaddem, rédactrice en chef du Bondy Blog, déresponsabilisant le terrorisme :

​L'intellectuel Raphaël Glucksmann, autre habitué des plateaux télévisés, en a profité aussi pour réduire l'action du Kremlin au Proche-Orient à des « massacres » :

​Ce qui ne devrait étonner personne. Férocement engagé contre la Russie, Raphaël Glucksmann avait déclaré sur le plateau de Yann Barthès « Ce que font Bachar el-Assad et Vladimir Poutine, c'est du terrorisme d'État », ou encore avait assimilé la bataille d'Alep au bombardement de Guernica par les nazis en 1937 ou au siège de Varsovie par les mêmes nazis en 1945.

​Jean-Luc Mélenchon, le leader du Parti de gauche, a de son côté dénoncé l'engrenage de la « russophobie » : 

​L'ancienne secrétaire d'État française Rama Yade a qualifié le message d'apaisement de Mélenchon « d'opportunisme » :

​Ainsi certains semblent-ils prompts à balayer d'un revers de main cet assassinat. Aussi omettent-ils le symbole de l'attentat contre un diplomate : la diplomatie sert à discuter, même avec ses adversaires. Par-là, le terrorisme a encore révélé toute sa dimension destructrice.

Autre perle, en bonus. On cherchera un vain un message de condoléances à une famille ou une Nation, une dénonciation du terrorisme islamiste ou sa désignation comme ennemi :

​Un homme armé a tiré lundi dans le dos de l'ambassadeur russe Andreï Karlov, 62 ans, alors que ce dernier visitait une exposition photo à Ankara baptisée La Russie vue par les Turcs. Selon les témoins, avant d'attaquer l'ambassadeur, l'assaillant a crié « Allah Akbar » et évoqué une « vengeance pour Alep ». L'agresseur, 22 ans, s'appelait Mevlüt Mert Altıntaş et était membre d'une unité spéciale de la police. Il a été éliminé au cours de l'opération policière lancée suite à l'attaque. L'ambassadeur a été hospitalisé, mais a succombé à ses blessures. L'attaque a fait encore trois blessés.

Les dirigeants français ont immédiatement condamné l'attaque qui a coûté lundi la vie au diplomate russe. Ils l'avaient également fait lors d'autres attentats meurtriers visant la Russie. Mais que trouve-t-on sur Internet après de telles attaques ? Des propos selon lesquels les Russes ont reçu ce qu'ils méritaient… La russophobie au quotidien semble se porter à merveille.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Meurtre de l'ambassadeur russe en Turquie (45)

Lire aussi:

Poutine: le meurtre de l'ambassadeur russe en Turquie est une provocation
Les journalistes turcs rendent hommage à l'ambassadeur russe tué à Ankara
Le meurtre de l'ambassadeur russe comparé à celui de François-Ferdinand
Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Tags:
La Main du Kremlin, condoléances, meurtre, russophobie, Internet, Twitter, Raphaël Glucksmann, Nassira El Moaddem, Rama Yade, Andreï Karlov, Jean-Luc Mélenchon, Turquie, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook