Société
URL courte
1242
S'abonner

Alors que dans le nord de l'Inde l’hiver devient toujours plus froid, des bénévoles d’un centre caritatif ont décidé de tricoter des pulls gigantesques pour protéger les éléphants.

Les éléphants pèsent plusieurs tonnes, mais cela ne signifie pas qu'ils sont à l'abri du froid en hiver. En prévision de la baisse des températures, l'équipe du refuge pour éléphants Wildlife SOS Elephant Conservation and Care Centre, basé dans le nord de l'Inde, a invité les femmes d'un village voisin à tricoter des vêtements XXL pour les pachydermes.

​Il faut environ quatre semaines pour faire un chandail, ce qui n'est pas étonnant lorsqu'on sait que les éléphants sont les plus grands mammifères terrestres sur la planète. Pourtant, les volontaires cherchent à faire en sorte que les tricots soient non seulement chauds et confortables, mais également colorés, et même à la mode.

​« Il importe de garder nos éléphants protégés contre le froid intense pendant cet hiver extrême, car ils sont faibles et vulnérables après avoir souffert de tant d'abus et sont donc susceptibles d'attraper des maladies telles que la pneumonie », a déclaré Kartick Satyanarayan, cofondateur du centre. Le froid aggrave également leur arthrite, qui est un problème commun des éléphants sauvés.

Les 20 éléphants du refuge ont été rescapés après avoir été victimes de mauvais traitements dans des cirques, entre autres.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les restes de mastodontes âgés de 10.000 ans trouvés dans le métro californien
Plus de 50.000 éléphants par an victimes de braconnage!
Incroyable vidéo d’un éléphanteau qui sauve un garde de la noyade
En Afrique, les condoms servent à repousser les éléphants
Tags:
tricotage, éléphants, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook