Ecoutez Radio Sputnik
    Le chat

    Un chat mélomane ronronne de plaisir en écoutant jouer son maître

    © Photo. pixabay
    Société
    URL courte
    31670213

    Un chat turc a littéralement conquis Internet. Des utilisateurs ne cessent de partager des vidéos où le chat écoute très attentivement et avec beaucoup de plaisir son maître jouant du clavier.

    Un musicien d'Istanbul, Sarper Duman, a chargé sur sa page Instagram une vidéo de lui jouant du clavier, avec son chat sur les genoux. Les internautes du monde entier sont tombés amoureux du chat qui écoute soigneusement le jeu de son maître.

    Müzik sevdalısı, dünya tatlısı evladım benim 😊😺🎹♩

    Публикация от Sarper Duman (@sarperduman) Мар 7 2017 в 4:19 PST

    Selon sa page privée, Sarper Duman explique qu'il adore des chats et qu'il en a beaucoup.

    Il veille sur eux: non seulement il les nourrit copieusement, mais il leur apprend aussi à aimer la musique.

    Çocuklarıma proplan almış olmanın mutluluğuuu 😊😊

    Публикация от Sarper Duman (@sarperduman) Фев 23 2017 в 8:16 PST

     

    Eksik.. 🎹♩

    Публикация от Sarper Duman (@sarperduman) Фев 25 2017 в 6:31 PST

    Son amour de la musique et de chats ne laisse pas les auditeurs indifférents…

    "Baba kucağı için sıraya giren evlatlar" isimli kare 😊📷

    Публикация от Sarper Duman (@sarperduman) Мар 7 2017 в 2:39 PST

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Erdogan remercie la France pour la possibilité d’accueillir un meeting turc
    Meeting turc à Metz: des candidats à la présidence française réagissent
    Un Turc sacrifie sa veste pour sauver un chien du froid
    Tags:
    internautes, chats, Internet, Istanbul, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik