Ecoutez Radio Sputnik
    Témoins de Jéhovah

    Ce Russe qui a osé braver les Témoins de Jéhovah

    © AFP 2017 MARTIN BUREAU
    Société
    URL courte
    Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie (2017) (14)
    223250468446

    Suite à un chemin long et difficile, l’ONG «Urgence Jeunesse», qui lutte contre les sectes et les cultes destructeurs, a obtenu que les Témoins de Jéhovah soient reconnus en tant qu’organisation extrémiste dans les villes russes de Belgorod, de Stary Oskol et d’Orel, a raconté à Sputnik le leader de ce mouvement, Anton Androssov.

    Les Témoins de Jéhovah est une organisation dangereuse, dont les membres frappent d'une porte à l'autre « pour parler de Dieu », se livrant tout bonnement au prosélytisme, a déclaré à Sputnik le président de l'ONG « Urgence Jeunesse » Anton Androssov, dont la connaissance de cette secte remonte à 2010.

    « Un dimanche, deux femmes m'ont réveillé tôt le matin pour parler de Dieu. Il s'agissait des Témoins de Jéhovah. Je n'en savais rien à l'époque, mais après avoir consulté Internet, j'ai compris que c'était une organisation dangereuse, voire extrémiste, et décidé d'ouvrir une branche de lutte contre les sectes au sein de mon mouvement », s'est souvenu l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'expliquer qu'il s'agissait d'une organisation dangereuse pour l'État car les Témoins de Jéhovah diffusaient de la littérature extrémiste, refusaient le service militaire, ne votaient pas et ne respectaient pas le drapeau.

    « Mais imaginez si un jour 51 % du pays passe aux Témoins de Jéhovah ? Cela veut dire qu'on sera obligé d'abandonner l'armée et d'abandonner l'idée de construction étatique. Qu'est-ce que notre pays deviendra ? », s'est indigné Anton.

    Il a rappelé par ailleurs que les Témoins de Jéhovah refusaient la transfusion de sang non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs enfants même si la transfusion était le seul moyen de survie.

    « Ils choisissent la mort pour leur enfant qui veut vivre ! […] Ils font du prosélytisme en permanence et recrutent de nouveaux adeptes, et c'est ainsi qu'ils voient leur salut, mais ce n'est pas ça "la vie selon la Bible" », a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Selon lui, les raisons ne manquent pas pour bannir les Témoins de Jéhovah de la Russie, cette secte américaine faisant tout pour diviser la population du pays et compromettre ses confessions traditionnelles.

    « Et il ne s'agit pas que de la Russie. Dans nombre de pays, leur activité est défendue, dans d'autres, les Témoins de Jéhovah ne sont pas reconnus en tant que religion », a relevé le militant.

    Il s'est félicité du fait que la Cour suprême de Russie avait entamé ce mercredi l'examen des poursuites lancées contre l'organisation Témoins de Jéhovah pour activité extrémiste, rappelant que son mouvement « Urgence Jeunesse » y avait largement contribué. En effet, après des tentatives infructueuses pour délivrer les personnes prisonnières de cette secte, l'ONG s'est mise à « bombarder » la justice de recours bien argumentés. Comme résultat, les Témoins de Jéhovah ont été bannis de trois villes russes, alors que le combat se poursuit pour en délivrer l'ensemble du territoire de la Russie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie (2017) (14)

    Lire aussi:

    Strasbourg défend les Témoins de Jéhovah
    Tadjikistan: les Témoins de Jéhovah dans le collimateur du comité pour la religion
    Interdits en Russie, les Témoins de Jéhovah contre-attaquent
    Tags:
    extrémistes, pays, poursuites, sectes, ONG, religion, Urgence Jeunesse, Témoins de Jéhovah, Cour suprême de la Russie, Sputnik, Anton Androssov, Orel, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik