Ecoutez Radio Sputnik
    Une femme, image d'illustration

    Une caissière chinoise vole 272.000EUR pour des «likes»

    © Photo: East News/Si wei/Imaginechina
    Société
    URL courte
    0 83
    S'abonner

    Une caissière chinoise a volé à son employeur plus de deux millions de yuans (272.000 euros) pour acheter des articles de luxes et poster les photos sur les réseaux sociaux.

    Une femme chinoise de 26 ans a volé au travail plus de deux millions de yuans (272.000 euros) dans le but d'épater ses abonnés sur les réseaux sociaux.

    Pendant quatre ans, la caissière de la ville chinoise de Wenzhou est arrivée à voler cette somme rondelette grâce à des failles dans le système de contrôle.

    Elle a dépensé la totalité de l'argent volé pour acheter du rouge à lèvres coûteux, des parfums de luxe, des sacs à main et des vêtements, dont les photos ont été immédiatement postées sur des réseaux sociaux dans le but de collecter le plus de « likes » possible.

    Lors de la perquisition de son appartement, la police a trouvé plus d'un millier de produits de luxe, dont la plupart était emballés, ce qui signifie d'ailleurs que la criminelle ne les a jamais utilisés.

    « Je regardais simplement les jolies images sur l'écran et je voulais immédiatement les acheter », a-t-elle raconté, citée par le journal The South China Morning Post.

    Pourtant, la femme qui élève seule une petite fille de trois ans a récemment compris toute l'ampleur de son crime et s'est rendue elle-même à la police.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Ivanka Trump, déesse et gourou de la jeunesse dorée chinoise
    Accro au portable, elle attrape à 14 ans une maladie réservée aux séniors
    Un malade mental chinois tue trois autres patients avec des baguettes
    Tags:
    voler, argent, réseaux sociaux, Wenzhou, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik