Société
URL courte
431417
S'abonner

Halte aux prénoms insolites: le Président Vladimir Poutine vient de signer une loi interdisant de donner des prénoms farfelus et absurdes aux enfants lors de leur enregistrement.

Plus de prénoms insolites et extravagants : Vladimir Poutine a signé une loi interdisant de donner aux enfants des prénoms comportant des chiffres, des insultes, des signes de ponctuation et des professions.

En outre, la loi dispose que l'enfant peut porter le nom de famille de son père, de sa mère ou des deux liés par un trait d'union. Le choix définitif revient aux parents du nouveau-né.

La loi en question avait déjà été approuvée par les deux chambres du parlement russe. Avant cette date, les parents n'étaient pas limités lors du choix de nom pour leur enfant. Or, au début des années 2000, un couple a souhaité nommer leur fils BOTchrVF260602 (abréviation de l'expression « Objet biologique de l'Homme du clan Voronine-Frolov, né le 26 juin 2002). C'est ce cas qui a incité des députés à la proposition de loi en question. La note l'accompagnant précise que l'adolescent en question vit toujours sans papiers d'identité.

Ce n'est pas rare que les Russes donnent des prénoms insolites à leurs enfants : rien qu'à Moscou sont enregistrés des garçons appelés Nikolaï-Nukita-Nil, Delfin (dauphin), Luka-Stchastié (bonheur) Summerset Ocean et des filles Polina-Polina, Princessa Daniella (Princesse Daniella), Aprel (avril) et Sofia-Solnychko (Sophie petit soleil).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Un petit Poutine voit le jour en Egypte
Elle s'appelle Angela Merkel, et elle est Syrienne
Mohammed et Amelia, prénoms les plus tendance à Londres
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Tags:
prénoms, loi, enfants, Conseil de la Fédération, Douma d'État, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook