Ecoutez Radio Sputnik
    En Chine, on est en quête de dégustateurs... d’air

    En Chine, on est en quête de dégustateurs... d’air

    © AP Photo/ Andy Wong
    Société
    URL courte
    130

    Des sommeliers, des dégustateurs de divers produits alimentaires, des parfumeurs… il est peu probable que ces spécialistes puissent agir contre le principal problème auquel la Chine fait face. Des dégustateurs d’air, voici le nom des professionnels que les Chinois recherchent dans les plus courts délais.

    La mairie de la ville chinoise de Shijiazhuang située dans la province de Hebei, veut embaucher des gens avec un odorat développé. Leur boulot : définir le degré de pollution de l'air, relatent les médias.

    Les autorités chinoises sonnent d'alarme : le ministère de la Protection de l'environnement de la République de Chine s'est adressé aux administrations de 20 villes, leur imposant d'unir leurs efforts dans la lutte contre le smog. La norme acceptable quotidienne dans l'air de particules fines ne dépasse pas 25 microgrammes par mètre cube, alors qu'aujourd'hui à Pékin le chiffre augmente jusqu'à 60 microgrammes par mètre cube. Selon le représentant de la mairie de la ville de Shijiazhuang, malgré les progrès technologiques, l'identification rapide des sources de pollution de l'air prendrait beaucoup de temps.

    Face à cette situation affligeante, les Chinois ont décidé d'embaucher des employés avec un bon odorat, qui « dégusteront » l'air et l'odeur pour identifier les problèmes environnementaux.

    Une fois embauchés, ces « nez » chinois suivront une formation spéciale. Les dégustateurs d'air professionnels ne seront pas autorisés à manger des repas avec des épices et piments pendant les heures de travail, ni à utiliser des produits de beauté et du parfum, et ils ne devront surtout pas fumer. Ils devront faire ces sacrifices afin de garder un nez très fin, ce qui leur permettra d'identifier les sources de pollution.

    Les principales sources de petites particules solides en Chine sont les centrales électriques alimentées au charbon et le transport terrestre. Ces particules de smog urbain sont capables de pénétrer dans les poumons et dans le système circulatoire des êtres humains, ce qui provoque une inflammation des vaisseaux sanguins et une obstruction artérielle à hautes doses. Pour cette raison, à la fin de 2013 à Pékin, on a adopté un plan d'intervention rapide face à une importante pollution de l'air, qui régit les actions des services municipaux et des entreprises conformément aux quatre niveaux d'alerte écologique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Combien d’années de moins vivez-vous en respirant de l’air pollué?
    La Corée du Sud envahie par une tempête de sable
    Le président chinois fait construire une immense ville-jardin au sud de Pékin
    Tags:
    air, dégustateur, masques, pollution, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik