Ecoutez Radio Sputnik
    Une opération de police en cours à l'aéroport d'Orly

    Les nouvelles mesures de sécurité paralysent les aéroports européens

    © AFP 2019 CHRISTOPHE SIMON
    Société
    URL courte
    171

    L'organisation Airlines for Europe (A4E) a réclamé jeudi la mise en œuvre dans les aéroports de moyens humains et d'équipements adéquats par les États membres face à des temps d'attente excessifs cet été aux frontières aériennes européennes.

    «Les passagers européens sont confrontés à des retards importants cet été. Des milliers de vols ne peuvent pas partir à l'heure», a dénoncé dans un communiqué A4E, société basée à Bruxelles et qui regroupe 15 compagnies aériennes européennes.

    Les guichets de «contrôles aux frontières européennes sont en sous-effectifs importants face à des contrôles d'immigration renforcés», selon l'organisation. Dans certains aéroports, le nombre de retards a quadruplé et certains passagers ont même raté leur vol, selon elle.

    «Au cours de cette saison estivale très chargée, les passagers ont été les victimes de l'impact démesuré sur le trafic dans les aéroports européens de l'application d'une nouvelle règlementation européenne», ajoute-t-elle.

    Depuis le 7 avril, l'application du nouveau code frontières Schengen, proposé par la Commission un mois après les attentats de Paris du 13 novembre 2015, impose «la consultation des bases de données pertinentes» lors des contrôles documentaires des ressortissants européens — soumis jusqu'ici qu'à une simple vérification de leurs documents d'identité — aux frontières de l'espace Schengen.

    «Les États membres doivent […] déployer le personnel approprié et les ressources en nombre suffisant pour exercer les contrôles requis», a déclaré Thomas Reynaert, directeur de l'organisation cité par le communiqué.

    «Le record ces derniers jours a été une attente de quatre heures», a-t-il ajouté évoquant les «images honteuses de passagers au bout du rouleau, faisant la queue sur des centaines de mètres dans des aéroports comme Madrid, Palma de Majorque, Lisbonne, Lyon, Paris-Orly, Milan ou Bruxelles».
    En France, les acteurs du secteur du transport aérien se sont mobilisés début juillet et ont obtenu le déploiement de 100 CRS cet été dans les aéroports parisiens de Roissy et d'Orly pour sécuriser les aérogares et permettre aux fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) «de se concentrer sur les missions de contrôle transfrontières».

    A4E regroupe les compagnies Aegean, airBaltic, Air France-KLM, Cargolux, easyJet, Finnair, Icelandair, IAG, Jet2.com, Lufthansa, Norwegian, Ryanair, TAP, Travel Service et Volotea.

    Lire aussi:

    Pour reconstruire son aéroport, Damas compte sur un soutien étranger
    Un terminal de l’aéroport de Berlin évacué
    Entre-temps en Chine: un employé d'aéroport arrête un avion à mains nues
    L’aéroport de Benghazi rouvert après 3 ans de guerre incessante
    Un Néo-Zélandais arrêté à l'aéroport de Sarajevo avec des armes et des munitions
    Tags:
    aéroport, sécurité, Europe occidentale, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik