Ecoutez Radio Sputnik
    Le Caire, Egypte

    La population de l'Égypte a doublé en trente ans

    © Sputnik . Alexandr Yuriev
    Société
    URL courte
    0 215

    La population égyptienne a franchi le cap des 104 millions d'habitants, selon le dernier recensement dont les détails ont été dévoilés par le Bureau des statistiques de l‘État.

    La population de l'Égypte atteint 104,2 millions d'habitants dont 94,8 millions habitent dans le pays et 9,4 millions vivent à l'étranger, soit un Égyptien sur dix, a annoncé ce samedi lors d'une conférence de presse au Caire Abu-Bakr el-Gindy, chef du Bureau des statistiques de l‘État.

    «En 1986, le pays comptait 48 millions d'habitants et en 2006, le chiffre était de 72,8 millions, a-t-il communiqué. Au cours des trente dernières années, la population a presque doublé, en augmentant de 46,5 millions de personnes», a-t-il indiqué, en précisant que l'Égypte se retrouvait 13e sur le classement mondial des pays les plus peuplés.

    Toujours selon le recensement, 18,2 % des habitants (soit un Égyptien sur cinq) ont entre 15 et 24 ans.

    18 millions de personnes (10,6 millions de femmes et 7,4 millions d'hommes) sont analphabètes. Seulement 4 millions d'Égyptiens ont des diplômes d'études supérieures.

    Le territoire du pays est composé à 96% de zones désertes et peu propices à l'habitation et la population se concentre essentiellement au bord du Nil et dans son delta. Le Caire reste toujours la région la plus peuplée, avec 9,5 millions d'habitants. Dans 90% des maisons, la population a l'eau courante et 40% des habitations ont le gaz.

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Attaque contre la Russie: le New York Times met en garde Trump après ses accusations de «haute trahison»
    Tags:
    recensement, population, Le Caire, Nil, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik