Société
URL courte
44803
S'abonner

L'ex-Président du conseil italien, Silvio Berlusconi, a offert une housse de couette brodée main à son ami Vladimir Poutine à l'occasion de l'anniversaire du Président russe.

Silvio Berlusconi, l'ancien chef du gouvernement italien, a rendu visite samedi à son ami Vladimir Poutine à l'occasion de l'anniversaire de ce dernier et lui a offert une housse de couette brodée main, a annoncé ce dimanche le journal italien Corriere della Sera.

La société de linge qui a réalisé la commande a confirmé l'information à Sputnik.

La broderie représente les deux hommes politiques se donnant une poignée de main sur fond de célèbres monuments historiques moscovites et romains: la cathédrale Basile-le-Bienheureux et le Colisée.

Vladimir Poutine a fêté le 7 octobre son 65e anniversaire. Il entretient depuis longtemps des relations amicales avec Silvio Berlusconi. Les deux hommes continuent de se rencontrer dans le cadre de visites officielles et privées. Ainsi, Silvio Berlusconi s'était rendu en septembre 2015 en Crimée et un peu plus tôt dans l'Altaï où Vladimir Poutine séjournait alors.

Silvio Berlusconi est l'un des rares politiques européens à avoir soutenu sans réserve la position de la Russie dans la crise ukrainienne. Il a critiqué l'idée de suspendre les rencontres du G8 avec la participation de la Russie, qualifiant cette décision de «contreproductive».

Le Président russe s'est vu offrir cette année de nombreux cadeaux, allant de tags en son honneur sur les murs de différentes villes européennes à une collection de vêtements sortis par la marque britannique Matchless.

Lire aussi:

Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La plus grande économie d’Europe au seuil d’une puissante vague de faillites
Tags:
cadeau, anniversaire, G8, Corriere della Sera, Sputnik, Silvio Berlusconi, Vladimir Poutine, Crimée, Altaï, Italie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook