Ecoutez Radio Sputnik
    La Crimée en novembre

    Visiter la Crimée au mois de novembre, en 7 bonnes raisons

    © Sputnik . Anna Dedkova
    Société
    URL courte
    Anna Dedkova
    20762

    Dans les cœurs de ses visiteurs, la Crimée est un petit paradis sur Terre pour sa mer chaude, ses vents gentils et sa nature verte. Mais vaut-il vraiment le coup de s'y rendre en novembre? Décidément, oui! Et voici sept raisons pour le faire!

    Envie de fuir le quotidien? Prenez des notes et passez de bonnes vacances en Crimée!

    1. Admirer le lever du soleil près de la mer Noire

    La mer en novembre a son charme bien à elle. Bien que le vent de la mer ne donne pas un accueil des plus chaleureux et que les mouettes soient visiblement plus inactives et paresseuses qu'elles ne l'étaient en été, les paysages au lever de soleil sont à couper le souffle. D'ailleurs, nul besoin de se réveiller trop tôt: en novembre, le soleil se lève vers huit heures du matin!

    Le lever du soleil près de la mer Noire. La maison de cure Aï-Petri.
    © Sputnik . Anna Dedkova
    Le lever du soleil près de la mer Noire. La maison de cure Aï-Petri.
    Le lever du soleil près de la mer Noire. La maison de cure Aï-Petri.
    © Photo. Anna Dedkova
    Le lever du soleil près de la mer Noire. La maison de cure Aï-Petri.

    2. Déguster le vin local

    Depuis longtemps, la Crimée est célèbre pour ses vins. En faisant un tour à travers la République, vous remarquerez aisément le nombre et l'étendue des vignobles. Mais si leur beauté est dormante en novembre, il ne vous reste… qu'à profiter du vin et du champagne produits localement!

    Du vin mousseux et des gâteaux
    © Sputnik . Anna Dedkova
    Du vin mousseux et des gâteaux

    Les Criméens aiment organiser des dégustations et sont très fiers de leurs produits. Ne soyez donc pas surpris si les hôtes vous proposent de savourer du vin… avant 10 heures du matin pour vous réchauffer!

    Une boutique de vin en Crimée
    © Sputnik . Anna Dedkova
    Une boutique de vin en Crimée

    3. Respirer, tout simplement

    L'air en Crimée a des effets curatives indéniables, et cela a été approuvé par les médecins. «Vous vous imaginez: d'un côté souffle le vent de la mer, de l'autre côté se trouve le lac salé Moïnaki, et sur un troisième  côté, il y a les steppes. Vous respirez et devenez plus sain quand vous êtes en Crimée», déclare Maria Solntseva, la directrice d'un hôtel d'Eupatoria qui a quitté la grande ville pour vivre sur la péninsule. En plus, la Crimée n'a aucune usine d'industrie lourde sur son territoire.

    Les montagnes en Crimée
    © Sputnik . Anna Dedkova
    Les montagnes en Crimée

    4. Améliorer sa santé

    Stressé au travail? Des douleurs au dos? Constamment angoissé? Les portes de la Crimée sont grandes ouvertes juste pour vous. Depuis l'époque soviétique, la péninsule est connue pour ses maisons de cure omniprésentes. Toutes sortes de thérapie sont à votre disposition: des boues thermales aux massages en passant par les baignoires, l'aromathérapie. À coup sûr, elles sauront vous détendre et vous aider à oublier les soucis quotidiens.

    Une cave de sel
    © Sputnik . Anna Dedkova
    Une cave de sel
    Procédures dans un hôtel SPA
    © Sputnik . Anna Dedkova
    Procédures dans un hôtel SPA

    5. Retrouver les curiosités criméennes

    Pour les plus curieux, la Crimée n'est pas seulement une péninsule où il est possible de se détendre, mais c'est aussi une région riche en patrimoine historique et culturel. Jetez un coup d'œil sur le château du Nid d'hirondelle, admirez les habitants de la mer et de l'océan dans l'aquarium d'Aluchta ou encore suivez la route des tsars: tout cela rendra votre voyage à travers la Crimée inoubliable.

    Le Nid d'hirondelles
    © Sputnik . Sergei Malgavko
    Le Nid d'hirondelles

    Mais si vous ne disposez pas de beaucoup de temps pour tout visiter, il est aussi possible de simplement visiter le parc de miniatures d'Alouchta, qui réunit tous les principaux sites architecturaux en format «mini»! 

    6. S'offrir un tête-à-tête avec les montagnes

    Faire du camping dans les montagnes criméennes, c'est le bonheur. Une fois à Yalta, faites une randonnée près du mont AÏ-Petri. Mais attention: les vents y soufflent 125 jours par an, donc n'oubliez pas écharpes, bonnets et thermos de thé chaud! 

    Le Mont Aï-Petri, en Crimée
    © Sputnik . Andrei Iglov
    Le Mont Aï-Petri, en Crimée

    7. Se reposer du rythme et des foules de la grande ville

    Difficile de le croire, mais en automne, même dans les villes les plus populaires de la péninsule, on ne trouvera pas des foules de vacanciers. Trouver un endroit isolé dans un parc local ou sur le quai au bord de la mer est très facile. En outre, étant donné que la saison des vacances est déjà terminée, les hôtels et les compagnies aériennes réduisent jusqu'à 40% leurs prix.

    Une plage criméenne
    © Sputnik . Anna Dedkova
    Une plage criméenne
    Une plage criméenne
    © Sputnik . Anna Dedkova
    Une plage criméenne

    Lire aussi:

    «Nouveau Monaco»: ce que la Crimée a et que les autres stations balnéaires n’ont pas
    «Les médias occidentaux interdisent à leurs journalistes d’aller en Crimée»
    Comment le pont de Crimée pourrait élargir les horizons de la péninsule
    Tags:
    raison, voyages, mer, visite, mont Aï-Petri, mer Noire, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik