Société
URL courte
4123
S'abonner

Une journaliste britannique vient de réaliser un voyage dans la zone d’exclusion de Tchernobyl. Ses photos constituent un vif avertissement à ceux qui jouent aujourd'hui la carte de l’arme nucléaire.

Julie McDowall, journaliste et experte en guerre nucléaire, s'est rendue récemment à Tchernobyl, à l'instar de nombreux touristes qui ont déjà pris en photo le site et documenté son état actuel.

​Ses photos et leurs légendes vont donner à réfléchir, souligne le site indy100.com.

​La catastrophe de la centrale nucléaire de Tchernobyl s'est produite le 26 avril 1986 en Ukraine, qui faisait alors partie de l'Union soviétique.

​L'explosion meurtrière a été causée par une coupure de courant, une défaillance des systèmes de sécurité et un défaut du réacteur qui ont provoqué une explosion et un incendie.

​Deux personnes sont décédées sur-le-champ et 28 pompiers et employés sont morts plus tard à l'hôpital, dans les jours et les mois qui ont suivi la catastrophe. 134 personnes au total ont été hospitalisées.

​Il s'agit de la plus grave catastrophe nucléaire du XXe siècle, classée au niveau 7, le plus élevé sur l'échelle internationale des événements nucléaires (INES).

​La zone entourant le site environnant est aujourd'hui pratiquement inhabitable en raison des niveaux de radiations extrêmement élevés.

​Des experts estiment que la zone ne sera pas sûre avant 20.000 ans.

​Cependant, en 2011, le gouvernement ukrainien a ouvert la zone de Tchernobyl afin que les touristes puissent en apprendre davantage sur la tragédie qui y a eu lieu.

​À présent, la zone d'exclusion est envahie par la nature et la faune sauvage.

Selon Julie, on trouve maintenant des chiens perdus à Tchernobyl, et la plupart d'entre eux sont gentils et espiègles.

Des gens vivent encore à Tchernobyl car seuls Pripiat, la ville voisine, et les villages voisins sont abandonnés.

Compte tenu du climat actuel tendu en raison des armes nucléaires, ces images seront un rappel brutal des dangers que représente l'énergie nucléaire, souligne le site indy100.

Lire aussi:

Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Deux fois moins de nouveaux cas en 24h comparativement à la veille
Pour vaincre l’islamisme, faut-il sortir de la CEDH? À droite, certains plaident pour la rupture
Tags:
photo, zone d'exclusion, radiation, Julie McDowall, Ukraine, Tchernobyl
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook