Ecoutez Radio Sputnik
    amoureux

    La fille la plus poilue du monde s’est mariée (images)

    © Sputnik . Michail Mordasov
    Société
    URL courte
    13314

    Une Thaïlandaise de 17 ans, reconnue comme étant la fille la plus poilue du monde (le poil pousse partout sauf sur les paumes et les pieds), a trouvé «l'amour de sa vie» et s’est mariée avec un jeune homme. Les amoureux n’hésitent pas à se prendre en photo et à poster les images sur les réseaux sociaux.

    Supatra 'Natty' Susuphan, âgée de 17 ans et originaire de Thaïlande, a été officiellement reconnue comme étant la fille la plus poilue du monde.

    Elle souffre du syndrome d'Ambras, une maladie extrêmement rare autrement connue sous le nom de syndrome du loup-garou. Les personnes atteintes ont une croissance excessive des poils sur tout le corps, à l'exception des paumes et des pieds. Depuis le Moyen Age, environ 50 personnes seulement en ont souffert dans le monde entier.

    Supatra a été désignée comme l'adolescente la plus poilue au monde par le Guinness World Records en 2010. Bien qu'elle ait reçu un traitement au laser lorsqu'elle était enfant, cela n'a pas fonctionné et ses cheveux ont repoussé.

    Malgré cela, la jeune femme a rencontré un jeune homme et s'est marié avec lui.

    «Tu n'es pas seulement mon premier amoureux, tu es l'amour de ma vie», a-t-elle écrit pour accompagner une récente photo.

    Après que Supatra a partagé des selfies sans poils faciaux, beaucoup pensaient qu'elle avait été guérie. Mais son père, Samrerng, a confirmé qu'elle avait simplement fait le choix de commencer à se raser le visage, lit-on dans Metro.

    «Être velue me rend spéciale», estime la jeune fille.

    Lire aussi:

    Les plus séduisantes des Santa girls
    Prolonger son espérance de vie en 6 secrets extraordinaires de centenaires
    Désormais au chômage, les «grid girls» donnent libre cours à leurs sentiments (images)
    Tags:
    femme, amour, mariage, Thaïlande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik