Société
URL courte
3100
S'abonner

Jack Ma, fondateur et PDG du consortium Internet chinois Alibaba, est devenu en septembre 2014 l’un des plus riches entrepreneurs de Chine après son entrée triomphale en bourse. De son propre aveu, il était aussi heureux – et peut-être même plus- à l’époque où il gagnait moins d’argent, après l’université.

Après avoir décroché son diplôme en 1988, le futur milliardaire Jack Ma travaillait en tant que professeur d'anglais dans une université locale dans sa ville natale de Hangzhou. Il gagnait alors seulement 20 dollars par mois, peut-on apprendre d'un documentaire sur la vie du fondateur d'Alibaba, Crocodile In The Yangtze.

Il y a quelques années, Ma a qualifié cette époque lors d'un déjeuner avec l'Economic Club of New York de «meilleur époque qu'il ait jamais eu», poursuit le site The Business Insider.

Quand on a peu d'argent, on sait comment le dépenser. Quand on est au contraire un milliardaire, il faut en porter toute la responsabilité, a alors fait remarquer le milliardaire.

«À partir d'un million de dollars, c'est plus seulement ton argent. L'argent que j'ai maintenant est une responsabilité. C'est la confiance des gens en moi», a indiqué Ma, tout en soulignant qu'il se sentait comme s'il devait dépenser l'argent «aux fins de la société».

Depuis 2015, Alibaba a investi plus de 9,3 milliards de dollars dans des magasins physiques. Au cours de l'année écoulée, il a lancé plusieurs concepts de magasins sans employé, notamment dans l'alimentaire.

Côté en Bourse à 474 milliards de dollars, Alibaba s'est longtemps tenu à l'écart de grosses acquisitions. Mais le groupe a décidé depuis 2015 de prendre plus de risques afin de séduire les acheteurs «offline», les clients ruraux ou les étrangers, alors que le e-commerce urbain donne des signes de saturation.

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Tags:
bonheur, Alibaba, Jack Ma, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook