Ecoutez Radio Sputnik
    Jérusalem

    Une facture salée à régler pour les églises chrétiennes de Jérusalem

    © Sputnik . Radik Amirov
    Société
    URL courte
    9221

    L'Église chrétienne de Jérusalem sera prochainement dans l'obligation de payer une somme considérable d'arriérés d'impôts municipaux, a annoncé le maire de la ville.

    La mairie de Jérusalem entend récupérer 650 millions de shekels (152 millions d'euros) auprès des églises chrétiennes se trouvant sur le territoire de la ville pour des arriérés de paiement d'impôts municipaux, a déclaré le maire, Nir Barkat.

    «Le Saint-Sépulcre, tout comme toutes les autres églises, mosquées et synagogues à Jérusalem, sont exemptées d'impôts. Il n'y a là aucun changement et cela continuera. Mais cela vous semble-t-il logique que les hôtels, salles de réunion et commerces soient exonérés d'impôts simplement parce qu'ils appartiennent à l'Église?», questionne le maire de Jérusalem.

    Les chefs religieux ont accusé les autorités de violer le statu quo existant depuis de nombreuses décennies et ont fermé, en signe de protestation, l'église du Saint-Sépulcre, site du tombeau du Christ à Jérusalem, selon la tradition. Le site a été fermé pour une durée indéterminée.

    Selon des responsables orthodoxes, les «attaques régulières et sans précédent menées contre les chrétiens en Terre Sainte violent brutalement les droits les plus fondamentaux, ab antiquo (qui existent depuis fort longtemps) et souverains, tout en déchirant le tissu délicat des relations entre la communauté chrétienne et les autorités locales».

    Lire aussi:

    Jérusalem: la date de la réouverture de l'église du Saint-Sépulcre est désormais connue
    Des heurts entre des pèlerins arméniens et la police israélienne à Jérusalem
    La Russie a prévenu le génocide des chrétiens en Syrie
    Tags:
    impôt, église, Jérusalem
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik