Société
URL courte
6323
S'abonner

Dans le contexte d’un accroissement du nombre d’attaques contre les mosquées ainsi que de l’augmentation des crimes motivés par la haine, des immigrés vivant en Allemagne appellent les autorités à leur accorder un plus grand soutien, notamment en ce qui concerne les représentants des forces de l’ordre.

La récente vague d'attaques contre les mosquées et la recrudescence des crimes motivés par la haine incitent les immigrés d'Allemagne à sonner l'alarme. Les dirigeants communautaires demandent plus de soutien et de compréhension de la part des autorités de l'État, y compris de la police.

«Je suis vraiment inquiet», a déclaré au journal DW Raed Saleh, leader parlementaire du Parti social-démocrate de Berlin. 

«Je peux voir à quel point l'islamophobie est en train de se réveiller, à un degré que je n'aurais jamais cru possible il y a 10 ans», a-t-il poursuivi.

«Les attaques contre les mosquées sont inacceptables: une attaque contre une mosquée, une synagogue ou une église est toujours une attaque contre la société dans son ensemble», a déclaré M. Saleh, étant lui-même un musulman pratiquant.

Selon le ministère allemand de l'Intérieur, le nombre d'incidents recensés comme crimes de haine est passé de 3.770 à 10.751 entre 2010 et 2016. L'augmentation est particulièrement marquée dans la catégorie «idéologie religieuse et étrangère».

Les crimes à motivation politique nés de conflits à l'étranger ont également augmenté au cours de la même période, passant de 120 à 404 cas. Le nombre de crimes à motivation religieuse a bondi de 248 à 1.516 cas.

Bien que les chiffres définitifs pour 2017 n'aient pas encore été publiés, un examen des données publiées jusqu'à présent par les différents États — Hesse, Bade-Wurtemberg, Saxe, Hambourg, Schleswig-Holstein, Berlin et Rhénanie Palatinat — montre que cette tendance pourrait se poursuivre.

«Compte tenu des dernières attaques contre les mosquées, je dirais qu'ils ont besoin d'une protection policière plus forte», estime Robert Lüdecke, le porte-parole de la Fondation Amadeu Antonio, luttant contre l'extrémisme de droite, le racisme et l'antisémitisme.

M. Lüdecke a cependant ajouté que la présence policière, seule, ne pourrait pas résoudre le problème de sécurité sous-jacent.

Il souligne toutefois la nécessité d'une plus grande coopération entre les associations représentant les immigrés et les services de sécurité. 

«Les associations islamiques ont clairement fait savoir qu'elles voulaient que leurs voix soient entendues, surtout compte tenu de ces derniers incidents criminels», a poursuivi M. Lüdecke.

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Escalade des tensions en Méditerranée orientale: la Turquie à l’offensive
Tags:
islam, crimes, attaque, mosquée, réfugiés, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook