Ecoutez Radio Sputnik
    Porno (image d'illustration)

    Du porno «presque dans chaque pièce»: quand on loue sa maison à une star de films X

    CC0 / Pixabay
    Société
    URL courte
    767

    Un propriétaire a lancé des poursuites contre son ancien locataire, photographe et vidéaste de films pour adultes, l’accusant d’avoir utilisé sa maison pour filmer du contenu pornographique.

    Un propriétaire du Massachusetts, aux États-Unis, poursuit son ancien locataire, alléguant qu'il a utilisé presque toutes les pièces de sa maison pour filmer des films pour adultes.

    Leah Bassett avait ainsi loué sa maison entre octobre 2014 et mai 2015 à Joshua Spafford, un photographe et vidéaste de films pour adultes.

    Selon Bassett, Spafford ne lui a jamais dit qu'il avait l'intention d'utiliser sa maison pour filmer du contenu pornographique, lit-on dans The Independent.

    Ainsi, le vidéaste de films X avait complètement transformé «presque toutes les pièces» de la maison à des fins de production pornographique, déplaçant des œuvres d'art et les présentant dans les films afin de «sublimer esthétiquement les scènes».

    En plus d'intenter des poursuites pour dommages matériels et émotionnels, Bassett a demandé à TLA Entertainment Group, la société qui distribue les films pour adultes mettant en vedette sa maison, de cesser toute activité de distribution et de marketing. 

    Lire aussi:

    «Faute d’amour» et d’autres nouveaux films russes à découvrir absolument
    À Moscou, les spectateurs russes conquis par le film sur l’Opéra de Paris
    Une ancienne maison britannique habitée par un fantôme? (vidéo)
    Tags:
    cinéma, pornographie, location, maison, États-Unis, Massachusetts
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik