Ecoutez Radio Sputnik
    espion

    «Le premier espion de la guerre froide» est mort aux États-Unis à l'âge de 102 ans

    © Fotolia / Serkat Photography
    Société
    URL courte
    670

    Irving Isaacson, un agent de renseignement américain de l’époque de la guerre froide qui espionnait les citoyens et les troupes soviétiques en République démocratique allemande, est mort à l'âge de 102 ans.

    Irving Isaacson, un éclaireur américain qui espionnait des Soviétiques à l'époque de la guerre froide, est décédé mercredi dans un hospice de la ville d'Auburn, dans l'État de l'Alabama, relate le Portland Press Herald se référant aux membres de sa famille.

    Après son service, l'ancien agent de renseignement avait publié un livre intitulé «Mémoires d'un espion amateur», dans lequel il se décrivait comme le premier espion de l'ère de la guerre froide, poursuit le média.

    M.Isaacson est né en 1915. Il a fait des études en économie et en droit, et après avoir été diplômé de la faculté de droit de l'Université de Harvard il a travaillé pendant environ un an comme avocat avant de s'inscrire à la Garde nationale des États-Unis.

    Selon le journal, M.Isaacson a été envoyé pendant la Seconde Guerre mondiale au Royaume-Uni, où il a commencé à travailler pour le Bureau des services stratégiques (OSS), démantelé à la fin de l'année 1945 pour être remplacé par la CIA.

    Après la guerre, il a déménagé en République démocratique allemande, où il était chargé d'espionner les citoyens originaires d'URSS ainsi que les déplacements des troupes soviétiques.

    Après son retour aux États-Unis, M.Isaacson a travaillé en tant qu'avocat pour l'entreprise de son père, Brann and Isaacson, à Lewiston. M.Isaacson a rencontré sa femme Judith Magiar, qui avait survécu à la détention dans le camp de concentration d'Auschwitz, en 1945 à Leipzig en Allemagne. Elle est décédée en 2015 à l'âge de 90 ans.

    Lire aussi:

    Philosophe, prêtre, fourreur, ces espions soviétiques et leurs métiers de «légende»
    CNN: Moscou renforce les rangs de ses espions aux USA
    G20: Trump sortira-t-il sain et sauf de son tête-à-tête avec Poutine?
    Tags:
    morts, espionnage, URSS, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik