Ecoutez Radio Sputnik
    Un fumeur

    Des scientifiques précisent quels fumeurs risquent le plus

    © Sputnik . Vladimir Astapkovitch
    Société
    URL courte
    372

    Des scientifiques américains ont établi que chez les gros fumeurs âgés de moins de 50 ans les risques de faire une attaque cérébrale augmentaient en proportion du nombre de cigarettes fumées par jour, apprend-on du site EurekAlert!.

    Une équipe de scientifiques de l'Université du Maryland, à Baltimore, a découvert que les accidents vasculaires cérébraux (AVC) survenaient chez les fumeurs beaucoup plus souvent que chez les personnes qui n'ont jamais fumé, annonce le site EurekAlert!, se référant à une étude publiée dans le Journal de l'American Heart Association.

    «La principale conclusion de notre étude sur les hommes âgés de moins de 50 ans peut être ainsi résumée: plus vous fumez, plus vous risquez», indique l'auteur principal de la publication scientifique, Janina Markidan.

    Les chercheurs ont invité 615 hommes (âgés de 15 à 49 ans) ayant eu un AVC au cours des trois années précédentes à participer à leur étude. Ils les ont comparés à 530 hommes de la même tranche d'âge en bonne santé. Ils ont également divisé les participants en trois groupes: ceux qui n'ont jamais fumé, des anciens fumeurs et des fumeurs actuels. Les fumeurs actuels, à leur tour, ont été divisés en groupes en fonction du nombre de cigarettes qu'ils fument quotidiennement: de 1 à 10, de 11 à 20, de 21 à 39 ou de 40 ou plus par jour.

    Les scientifiques ont établi qu'en général les fumeurs avaient 88% de risques de faire un AVC de plus que les hommes qui n'avaient jamais fumé. Plus précisément: ceux qui fument moins de 11 cigarettes par jour avaient 46% de risques de faire un AVC de plus ceux qui n'avait jamais fumé, tandis que ceux qui fument au moins deux paquets par jour étaient près de 5 fois plus susceptibles d'avoir un AVC que ceux qui n'ont jamais fumé.

    «L'objectif est d'amener ces hommes jeunes à cesser de fumer, mais s'ils peuvent fumer moins de cigarettes, cela pourrait réduire leur risque d'AVC», a conclu Mme Markidan.

    Lire aussi:

    La diplomatie russe fait le point sur la relation entre Lavrov et la cigarette
    Un préjudice inattendu de fumer une cigarette par jour révélé
    Philip Morris paie pour pousser les fumeurs à dire «non» à la cigarette
    Tags:
    accident vasculaire cérébral (AVC), fumer, santé, cigarette, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik