Ecoutez Radio Sputnik
    Jérusalem

    Après un club de foot, une place de Jérusalem immortalise le nom de Trump

    © Sputnik . Radik Amirov
    Société
    URL courte
    203

    Ravis de voir l’ambassade américaine être transférée à Jérusalem, les autorités municipales inaugureront une place baptisée du nom du Président américain qui a pris cette décision, en dépit de la réprobation de la communauté internationale.

    Une place portant le nom de Donald Trump a été inaugurée lundi dans le quartier Talpiot de Jérusalem, près de l'ambassade des États-Unis qui ouvre le même jour.

    Cette petite place avec des arbres et des fleurs d'une superficie qui ne dépasserait pas 10 mètres carrés est située en face du siège du consulat général des États-Unis. Au centre, on voit une sculpture de pomme décorée de mosaïques.

    On y trouve une pierre avec l'inscription Place Donald Trump en hébreu, en anglais et en arabe.

    «La place a été inaugurée lors de la présidence de Donald Trump pour commémorer l'ouverture de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem», lit-on encore sur la pierre. On y voit également deux dates, 5778/2018, respectivement du calendrier juif et grégorien. La date dans le calendrier hégirien ainsi que la traduction du texte en arabe sont manquantes.

    Un des principaux clubs de football israéliens, le Beitar Jérusalem, a lui aussi annoncé avoir changé de nom pour rendre hommage à Donald Trump. Il est devenu ainsi le Beitar Trump Jerusalem.

    En décembre dernier, Donald Trump a rompu avec ses prédécesseurs en reconnaissant Jérusalem comme capitale de l'État hébreu. Le 14 mai, l'ambassade américaine déménage de Tel Aviv à Jérusalem. Dans la foulée des États-Unis, plusieurs pays d'Amérique latine ont annoncé eux aussi le transfert de leurs missions diplomatiques.

    Des 193 pays composant l'Assemblée générale de l'Onu, 128 ont voté fin décembre une résolution condamnant la décision américaine, dont des alliés des États-Unis comme la France et le Royaume-Uni. Seuls sept pays se sont alignés sur Washington.

    La décision de Donald Trump a provoqué une vague de protestations dans la plupart des pays musulmans et été désapprouvée par nombre d'ONG internationales préoccupées par les perspectives du processus de paix au Proche-Orient.

    Lire aussi:

    Ramallah sur le transfert de l’ambassade paraguayenne: «le pays viole la loi»
    Israël va doubler ses soldats aux frontières à cause du transfert de l’ambassade US
    «L’impasse devient de plus en plus profonde»: Moscou sur la décision US sur Jérusalem
    Tags:
    ambassade, Donald Trump, Israël, Jérusalem
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik