Ecoutez Radio Sputnik
    Telegram

    Apple procède au blocage des mises à jour de Telegram, suite à la demande de la Russie

    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    Société
    URL courte
    152

    Le fondateur de la messagerie Telegram considère que les problèmes de mises à jour de l’application partout dans le monde sont liés à une ordonnance récente de la Russie demandant de supprimer cette application de l’App Store. Apple a fait suite à cette demande de la Russie et a gêné le fonctionnement de la messagerie à l’échelle mondiale.

    Le géant américain s'est montré solidaire avec la Russie en ce qui concerne la messagerie Telegram et a bloqué les mises à jour pour cette application. D'après Durov, le fondateur de la messagerie Telegram, malgré le fait que Telegram compte aujourd'hui 200 millions d'utilisateurs dans le monde, dont seulement 7% en Russie, «Apple bloque toutes les mises à jour de tous les utilisateurs de l'application dans le monde depuis avril». 

    «Apple ne permet pas à Telegram de mettre à jour ses applications iOS partout dans le monde depuis que les autorités russes ont ordonné à Apple de supprimer la messagerie Telegram de l'App Store. La Russie a interdit l'utilisation de Telegram sur son territoire en avril, car nous avons refusé de fournir aux autorités russes les données nécessaires pour décrypter la correspondance de nos utilisateurs. Nous considérons que nous avons pris la seule décision possible afin de défendre le droit à la protection de la vie privée de nos utilisateurs dans un pays problématique», a dit Pavel Durov sur sa chaine Telegram le 31 mai.

    Pavel Durov a également ajouté qu'à cause de cette situation certaines fonctionnalités de Telegram, telles que les autocollants, ne fonctionnent pas correctement avec la dernière version iOS 11.4. C'est à cause de tous ces blocages que l'application n'a pas réussi à être en conformité avec le RGPD, (le Règlement général pour la protection des données, ndlr).

    Le 20 mars, Roskomnadzor a envoyé une notification à Telegram pour informer ce dernier qu'il violait la loi sur l'information du fait de son refus de présenter au FSB les données nécessaires pour décrypter la correspondance des suspects de l'attentat commis en avril 2017 à Saint-Pétersbourg. La Cour suprême de Russie a reconnu la légitimité des demandes du FSB. Moscou a doté Roskomnadzor de la possibilité de bloquer les réseaux qui ne se plieraient pas à la loi en vigueur. Avant Telegram, LinkedIn a ainsi été bloqué fin 2016 pour avoir refusé de stocker les données personnelles des citoyens russes sur le territoire national.

    Lire aussi:

    Telegram prêt à divulguer des données sur les personnes liées au terrorisme
    L’application Telegram réapparue dans l’App Store
    La justice russe a ordonné de bloquer la messagerie Telegram en Russie
    Tags:
    décryptage, données personnelles, messagerie, blocage, mise à jour, Telegram, Roskomnadzor, Apple, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik