Ecoutez Radio Sputnik
    Un chat (image d'illustration)

    15 min dans un four à 200°C: un chaton survit aux pires tortures en Belgique (photo)

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    Société
    URL courte
    35643

    Après avoir servi de «ballon» pour une partie de foot, un chaton de dix mois a été enfermé pendant au moins un quart d’heure dans un four chauffé à environ 200 degrés lors d’une soirée arrosée en Belgique. Bien que le petit animal ait survécu à ces tortures diaboliques, sa vie reste toujours en danger.

    Un chaton âgé d'à peine 10 mois a subi des actes de cruauté extrême pendant une soirée à Courtrai, en Belgique, relate le site internet Nieuwsblad.

    Tout a commencé lorsque les fêtards ont eu l'idée de jouer au football en utilisant le petit félin comme ballon.

    Ensuite, le chaton s'est retrouvé enfermé dans un four brûlant chauffé à environ 200 degrés. La bête a eu beau essayer de se libérer et de miauler de douleur et de peur, ses sévices ont duré pendant au moins 15 minutes.

    Heureusement, un invité a entendu ces hurlements de désespoir et a sorti la boule de poils du four.

    L'animal souffrant de graves brûlures aux pattes et d'hémorragies internes a passé deux jours dans une cabine de douche et a finalement été confié à une vétérinaire.

    Afin d'aider cet animal se trouvant dans un état si déplorable, une cagnotte en ligne a été ouverte. Elle a déjà récolté plus de 12.000 euros. La vétérinaire qui s'occupe désormais du chaton a déclaré qu'il avait de grandes chances de survivre.

    Deux plaintes ont été déposées contre l'auteur présumé des tortures, une enquête a également été ouverte à son encontre.

     

    Lire aussi:

    Quand persévérance rime avec chance: en France, un chaton rentre chez lui en train
    Un adorable chaton à deux visages fait des émules sur la Toile (vidéo)
    Un chaton mignon à craquer rejoint les rangs de la police américaine (photos)
    Tags:
    chatons, animaux, tortures, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik