Société
URL courte
5195
S'abonner

La Chinoise Wang Ning, venue à Moscou pour profiter du Mondial, a fait connaissance avec des supporteurs «argentins», qui seraient en fait des Arméniens ayant filmé leurs jeux au lit avec la touriste.

Wang Ning, venue comme de nombreux autres amateurs de football à la Coupe du Monde dans la capitale russe, s'est adressée à la police de Moscou après une débauche en groupe avec deux touristes.

Elle y indique qu'après la partie de jambes en l'air sur consentement mutuel avec des hommes inconnus, supposés être des Argentins, elle a découvert que l'un d'eux avait filmé la scène, après quoi elle lui a demandé de l'effacer. Par la suite, ils ont quitté tous les trois l'hôtel. N'étant pas certaine que sa demande ait été satisfaite, elle prie la police de retrouver l'homme et d'effacer la vidéo.

Wang Ning, 34 ans, a précisé qu'elle avait fait connaissance avec les deux hommes lors d'une promenade dans Moscou et qu'ils s'étaient présentés comme Argentins.

La police s'est adressée à l'hôtel pour établir l'identité des deux «Argentins» et les a retrouvés. L'un d'eux est originaire de Piatigorsk (Caucase russe) «aux racines arméniennes». Il a affirmé qu'en raison des problèmes de traduction, il n'avait pas compris que la jeune femme avait demandé d'effacer la vidéo.

L'homme a affirmé que la jeune Chinoise était restée satisfaite et qu'elle lui avait même laissé 30 dollars pour qu'il s'offre un verre. Il a accepté de collaborer dans l'enquête.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
consentement, sexe, plainte, touristes, vidéo, enquête, police, Mondial 2018, Argentine, Arménie, Moscou, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook