Ecoutez Radio Sputnik
    Menottes

    10 histoires de trafic dignes d’une superproduction d’Hollywood

    © Sputnik . Vitaliy Beloussov
    Société
    URL courte
    110

    Des animaux sauvages et de nombreuses plantes ont été saisis lors d’un coup de filet international contre le trafic d’espèces protégées dans le cadre de l’opération Thunderstorm lancée dans 92 pays. La police multipliant ses opérations, les trafiquants rivalisent d’imagination pour transporter leur marchandise. En voici quelques exemples.

    L'opération Thunderstorm organisée du 1er au 31 mai 2018 par Interpol et les services des douanes dans plusieurs dizaines de pays pour lutter contre le commerce illégal d'espèces protégées a permis de confisquer des animaux vivants, des plantes, ainsi que de l'ivoire et de la viande.

    En plus de ce trafic, le commerce illégal fleurit dans de nombreux autres domaines. La police et les douanes resserrant l'étau autour des trafiquants de toute sorte, ces derniers n'en démordent pas et se montrent de plus en plus inventifs. Jugez-en vous-mêmes.

    Ainsi, un passager néerlandais contrôlé en 2010 en Guyane voulait transporter illégalement des colibris et n'a rien trouvé de mieux que placer ces «oiseaux-mouches» dans… son slip, selon Futura Sciences. Comme on peut le voir après 2 minutes et 40 secondes de cette vidéo.

    C'est en visitant un train de marchandises se rendant de Lituanie au Tadjikistan que les douaniers russes de Sebej (nord-ouest de la Russie) ont découvert en 2016 dans un wagon chargé de lessive quatre Porsche Cayenne dont l'une était déjà recherchée pour avoir été volée.

    Des douaniers roumains ont découvert en 2013 une planque pour le moins originale pour des paquets de cigarettes: à l'intérieur d'un tronc d'arbre! Lors de la saisie, il y avait plusieurs dizaines de troncs d'arbres.

    Les caches aménagées à l'intérieur des voitures sont depuis longtemps un «classique» qui peut cependant réserver des surprises. En Espagne, un homme s'est caché dans le parechoc arrière d'une voiture pour passer la frontière, selon une vidéo publiée sur YouTube en 2013.

    La drogue se prête au transport de plusieurs manières. Mais la période où des paquets en plastique étaient fixés avec du scotch sous un T-shirt ou un pantalon semble définitivement révolue. Aujourd'hui, les trafiquants peuvent faire appel à des vêtements… imprégnés de cocaïne liquide, comme l'a raconté en 2015 l'émission Ultimate airport Dubai 2 diffusée sur la chaîne National Geographic Channel.

    Ou à une valise dont les armatures sont composées de cocaïne polymérisée.

    En janvier 2016, les douaniers d'Hendaye ont saisi une tonne de résine et 70 kg d'herbe de cannabis dissimulés dans des fûts d'olives, selon Sud-Ouest.

    625 kg de cannabis en provenance d'Espagne ont été saisis en septembre 2016 à Perpignan. Une partie de la drogue était dissimulée dans des ballons en plastique, selon 20 Minutes.

    Comme d'habitude, les trafiquants manifestent une cruauté sans bornes envers les animaux. Ainsi, la police indonésienne a découvert 24 perroquets cachés dans des bouteilles de plastique, a relaté en 2015 Science et Avenir.

    Être trafiquant signifie comprendre mieux que quiconque l'expression «ça passe ou ça casse».

    Cette femme originaire d'Oussouriisk (Extrême-Orient russe) a tenté de transporter 10 kilos d'œufs de saumon en Chine, a raconté l'agence russe Primorye24 en octobre 2016. Comme elle n'avait pas déclaré sa charge, les douaniers l'ont confisquée.

    Et puisque «ça casse», elle décide d'en profiter au maximum et commence… à manger les œufs de saumon directement avec les doigts.

    Lire aussi:

    Ancien officier algérien: la cocaïne saisie à Oran est une affaire de narco-terrorisme
    Il neige sur la France… Le marché de la cocaïne en pleine explosion
    Cocaïne saisie à Oran par l’Armée: le chef de la DGSN débarqué par Bouteflika
    Tags:
    emballages de cigarettes, perroquet, cannabis, trafic, Chine, Indonésie, Roumanie, Espagne, Russie, Perpignan, France, Tadjikistan, Lituanie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik