Ecoutez Radio Sputnik
    Une femme au volant

    «Femme au volant, mort au tournant»: voici enfin la vérité sur les stéréotypes

    © Sputnik . Alexei Malgavko
    Société
    URL courte
    1060

    Le sujet «femmes au volant» est entouré de nombreux stéréotypes presque aussi vieux que la voiture elle-même, qui font l'objet de nombreuses blagues sexistes. Mais si on regarde de près les données statistiques en France, on se rend vite à l’évidence que ceux-ci n’ont rien à voir avec la réalité des choses, ou presque.

    Il n'est pas rare, même dans les sociétés occidentales, que les hommes répandent des stéréotypes sexistes sur les femmes au volant. Or, les données statistiques de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) permettent de jeter un regard impartial sur ces stéréotypes très coriaces.

    Le nombre d'accidents mortels

     L'étude des auteurs présumés d'accident mortel (APAM) sur les derniers 28 mois montre que 81% des APAM sont des hommes: la vitesse est présente dans 33% des accidents (contre 22% chez les femmes) et l'alcool dans 22% des accidents (contre 9% chez les femmes), relate le quotidien régional Sud-Ouest. Un défaut d'attention et de respect des priorités sont davantage marquées chez les femmes: la cause «priorités» est présente dans 19% des accidents mortels et la cause «inattention» dans 12% des accidents mortels (contre respectivement 12% et 7% pour les hommes).

    Pourtant, 18 % d'hommes sont convaincus que les femmes conduisent moins bien qu'eux.

    Le nombre total d'accidents de voiture

    La responsabilités présumée dans un accident de voiture est supérieure chez les hommes (45%) par rapport aux femmes (42%), relate le site Fiche-Auto.

    Plus précisément, le risque se concentre chez les femmes actives et sur la tranche horaire de 7 heures à 8 heures du matin. «Il semblerait que le trafic dense du matin constitue un facteur critique agissant sur les femmes actives», avance la Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents (Suva). Le stress et le manque de pratique de la conduite expliqueraient ce phénomène.

    Les créneaux

    Le cliché disant que les femmes ne savent pas faire de créneaux a été mis à mal par une étude britannique menée en 2012 par une société de gestion des parkings ayant observé le comportement de 2.500 automobilistes, relate le site Dauphiné. Son résultat: les femmes affichent une note moyenne de 13,4/20, contre 12,3 pour les hommes.

    La réussite au permis de conduire

    La proportion d'hommes et de femmes accédant au permis est à peu près équivalente: selon le rapport 2016 du ministère français de l'Intérieur, il a été délivré à 49,1% de femmes et à 50,9% d'hommes.

    La vitesse

    34% des accidents mortels causés par des hommes sont dus à leur vitesse excessive ou inadaptée, devant l'alcool, selon Dauphiné. Les femmes sont ainsi plus raisonnables en matière de dépassement des limitations de vitesse.

    Des SMS au volant

    En fait, les femmes sont plus accros aux SMS, indique le site France 5: 21% des femmes disent en consulter ou en envoyer au volant contre 15% des hommes.

    Les feux de signalisation

    Les conductrices sont 77% à ne pas toujours s'arrêter au feu rouge contre 75% des conducteurs, selon les chiffres de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

    Lire aussi:

    Découvrez ces bloggeuses russes super sexy qui rendent fous les internautes (photos)
    La météo apocalyptique à Moscou fait penser à ses habitants à rentrer à la nage (images)
    Aux couleurs d’argent: le ciel moscovite émeut le Web (photos)
    Tags:
    stéréotypes, sexisme, femmes, automobile, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik