Ecoutez Radio Sputnik
    виселица

    Au Kenya, une reine de beauté condamnée à mort

    CC0 / Servicelinket
    Société
    URL courte
    9163

    Une jeune Kényane a été condamnée à mort pour le meurtre en 2015 de son petit-ami, dans un pays où aucune exécution n'a été pratiquée depuis trente ans.

    Un tribunal kenyan a condamné à mort la reine de beauté Ruth Kamand, pour avoir tué son petit-ami. Bien que les militants des droits de l'homme aient qualifié cette décision de «cruelle et inhumaine», les proches du défunt estiment que le verdict correspond au crime commis par Ruth.

    En 2015, Ruth Kamande, alors âgée de 21 ans, avait poignardé 25 fois son petit-ami Farid Mohamed à la suite d'une dispute, dans leur maison de Buru-Buru, à l'est de la capitale.

    Emprisonnée depuis cette date à la prison pour femmes de Lang'ata, à Nairobi, la jeune femme y a été élue reine de beauté.

    La peine de mort continue d'être prononcée au Kenya mais elle n'a pas été appliquée depuis 1987, rappelle l'AFP. En octobre 2016, le Président Uhuru Kenyatta avait commué en prison à vie les condamnations à mort de quelque 2.700 prisonniers.

    L'avocate de la jeune femme, qui avait demandé la clémence de la cour en soulignant que l'accusée venait d'être reçue à l'université, a annoncé qu'elle ferait appel du jugement.

    Lire aussi:

    Un Chinois traite les Kényans de «singes», ses remarques ne passent pas inaperçues (vidéo)
    On connaît enfin la vérité sur lui: «Trump est dans la poche de Poutine»
    Italie: lire le «Journal d'Anne Frank» pour éradiquer l'antisémitisme des stades
    Tags:
    concours de beauté, prison, peine de mort, Kenya
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik