Ecoutez Radio Sputnik
    Une femme

    Que cache cette ancienne amulette d’alchimie découverte aux Pays-Bas? (image)

    © Sputnik . Oleg Lastochkin
    Société
    URL courte
    2101

    Des archéologues néerlandais ont trouvé une rare amulette datant du XVIIe siècle et liée à l'activité alchimique dans la ville de Zutphen. Ils ont montré la photo de l’objet historique et ont abordé en détails ses inscriptions.

    Des archéologues de la ville néerlandaise de Zutphen ont découvert lors de fouilles dans la localité une amulette rare datant du XVIIe siècle et qui était liée à l'activité alchimique dans la ville, relate le portail informatique DutchNews.

    L'amulette en question est constituée d'alliage d'argent et mesure 49 mm de diamètre. Elle a trois trous étant destinés, selon les experts, à clouer l'amulette à une surface ou à la coudre sur un vêtement.

    Bien que l'objet soit couvert d'une couche de rouille, des archéologues sont parvenus à distinguer un octogramme (étoile à huit extrémités) gravé d'un côté avec les noms des planètes et une traduction latine sur le bord. 

    De l'autre côté, les archéologues ont trouvé des symboles alchimiques et une inscription qui pourrait être déchiffrée comme «tetragammaton + Maria» et peut-être «Agla + Emanuel» — des phrases figurant également sur des amulettes similaires. 

    Le premier mot signifie «quatre lettres» et se réfère à Jahweh ou Dieu. Les textes, que l'on retrouve souvent sur des objets liés à l'alchimie et à la Kabbale chrétienne (tradition ésotérique du judaïsme), ont été utilisés comme charmes pour protéger le porteur de l'amulette, précise le média précisant que Zutphen était un foyer d'activité occulte au XVIIe siècle.

    Lire aussi:

    Sibérie, la patrie des dragons?
    Une nécropole avec près de 40 sarcophages découverte en Égypte
    Donald Trump a expliqué pourquoi Obama et Poutine ne sont jamais devenus amis
    Tags:
    alchimie, fouilles, archéologie, histoire, Pays-Bas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik