Ecoutez Radio Sputnik
    Mesut Özil

    «Racisme et irrespect»: le footballeur allemand Mesut Ozil quitte la sélection

    © AP Photo / Matt Dunham
    Société
    URL courte
    11233

    Fortement critiqué pour le fiasco de la sélection allemande au Mondial mais aussi pour une photo prise en compagnie du Président Erdogan en prévision des élections en Turquie, le footballeur Mesut Ozil a décidé de quitter la sélection d’Allemagne.

    Le milieu de terrain de la sélection allemande Mesut Ozil a annoncé le 22 juillet qu'il ne jouerait plus pour son équipe et a dénoncé le «racisme» des réactions à sa rencontre avec le Président turc mais aussi par rapport à l'élimination de sa sélection dès la phase de poule du Mondial 2018.

    Le joueur d'origine turque a déclaré qu'il ne voulait «plus porter le maillot de l'équipe nationale allemande».

    ​«C'est avec le cœur lourd et après beaucoup de réflexion que, à cause des événements récents, je ne jouerai plus pour l'Allemagne de matches internationaux aussi longtemps que je ressens du racisme et du manque de respect à mon égard», a écrit Ozil, 29 ans, dans un communiqué sur son compte Twitter. Il n'a cependant pas fermé la porte à un éventuel retour.

    En outre, le footballeur avait été vilipendé pour une photo prise avec le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, avant le Mondial. Il a cependant assuré que ce cliché n'avait «aucune connotation politique».

    Les photographies de la rencontre ont ensuite été utilisées par le Parti de la justice et du développement (AKP) de Turquie en prévision des élections dans le pays qu'Erdogan a remportées. Plusieurs personnalités politiques allemandes ont critiqué cette rencontre, affirmant qu'elle était incompatible avec les valeurs démocratiques allemandes.

    L'establishment politique allemand a notamment fortement critiqué la répression d'Erdogan contre la dissidence politique en Turquie.

    ​Le joueur d'Arsenal a pour sa part déclaré qu'il «aurait manqué de respect aux racines de ses ancêtres» s'il avait décliné l'invitation.

    Lire aussi:

    La défaite écrasante de l’Allemagne à la Coupe du Monde 2018 serait expliquée
    L’Allemagne accuse Erdogan d’ingérence après l’appel à voter contre le parti de Merkel
    Armes pour Ankara: Berlin ne compte pas suspendre 100% des exportations
    Tags:
    racisme, football, Mondial 2018, Recep Tayyip Erdogan, Mesut Ozil, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik