Société
URL courte
0 50
S'abonner

À Mumbai, en Inde, une femme a frôlé la mort après avoir été prise au piège dans l'espace situé entre un train en marche et un quai. Dans un émouvant exemple de solidarité, les passagers se sont précipités à son secours et un véritable miracle a eu lieu.

Mardi, à la gare de Mumbai Kanjurmarg, une tragédie a failli se produire: alors que les passagers montaient en un train bondé, le sari d'une femme se serait coincé dans la porte et elle est tombée par terre.

La femme a ensuite glissé dans l'espace situé entre le train et le quai. Un enregistrement tiré des caméras de vidéosurveillance montre la femme être traînée le long de la plate-forme par le train en marche devant des spectateurs horrifiés.

Heureusement, un employé de la gare a rapidement réagi et est venu au secours de la femme avant que ne se produise une tragédie. Il a couru à côté du train alors qu'il commençait à sortir de la gare, agrippant la malheureuse femme et la tirant de toute ses forces jusqu'à ce qu'il ne finisse par tomber. Les passagers du train ont alors dû libérer le sari coincé et la femme a chuté sur le quai.

Elle s'est allongée sur le sol tandis que d'autres personnes sont accourues vers elle et l'ont emmenée dans un endroit plus calme.

Geste héroïque de l'agent de RPF [Railway Protection Force], Raj Kamal Yadav, qui a sauvé la vie d'une femme en l'empêchant de passer sous le train à la gare de Kanujmar, près de Mumbai. Je suis très fier de notre famille du chemin de fer qui travaille sans relâche pour assurer la sécurité et le confort de nos usagers.

 

Lire aussi:

Blessé par balle en pleine rue, le rappeur Crim’s en pronostic vital engagé dans le Val-de-Marne
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Les plus vieux réacteurs nucléaires français prolongés au-delà de 40 ans
Selon l’ONU, l’épidémie est un «prétexte» des États pour porter atteinte aux «droits humains»
Tags:
sauvetage, gare, train, Inde, Mumbai
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook