Ecoutez Radio Sputnik
    Demi Lovato

    La star la plus sexy 2016 serait internée dans un centre spécialisé après une overdose

    © AFP 2018 Valerie Macon
    Société
    URL courte
    326

    Demi Lovato, l’actrice et chanteuse pop américaine hospitalisée fin juillet après une overdose d’héroïne, a pris la décision de se faire interner dans un centre spécialisé après avoir reçu un ultimatum de ses proches.

    Après avoir quitté un centre médical après sa récente overdose d'héroïne, la chanteuse américaine Demi Lovato devrait désormais suivre une cure de désintoxication, rapporte le site d'informations sur les célébrités TMZ en se référant à une source dans l'entourage de Lovato.

    L'overdose de Demi Lovato a suscité une grande émotion et l'inquiétude de ses proches.

    «Elle pourrait mourir si elle ne le [la cure de désintoxication, ndlr] fait pas», a confié une source qui travaille avec la star au site américain. «Et ça ne se fera pas en ma présence, comme si on n'avait rien tenté pour elle».

    On ignore pour l'instant l'endroit choisi par Demi pour suivre cette cure.

    La pression autour de Demi Lovato s'était cependant accentuée ces derniers jours. Certaines «personnes clés» dans sa carrière avaient menacé de cesser leur collaboration si la chanteuse ne faisait pas de cure de désintoxication.

    Demi Lovato, actrice et chanteuse pop américaine, avait été hospitalisée d'urgence le mardi 24 juillet après avoir été retrouvée inconsciente dans une maison à Los Angeles, à la suite d'une overdose d'héroïne.

    En mars 2016, la société américaine Victoria's Secret avait organisé une cérémonie pour annoncer la liste des personnalités les plus sexy What Is Sexy. Le titre de la chanteuse la plus sexy a été décerné à Demi Lovato.

    Lire aussi:

    Trump bannit (presque) les transgenres de l'armée américaine
    Une overdose massive aux USA a fait plus de 70 victimes
    L’accent français élu le plus sexy du monde: les concernés en doutent
    Tags:
    hôpital, drogue, héroïne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik