Société
URL courte
4240
S'abonner

La Crimée a proposé de lancer «un train de l'amitié» reliant Berlin, Moscou et Simféropol, capitale de la péninsule, dès l'ouverture du trafic ferroviaire sur le pont de Crimée dont la capacité est estimée à 40.000 véhicules par jour et 47 trains dans chacun des deux sens.

Le ministre criméen de la Politique intérieure et de l'Information, Sergueï Zyrianov, a proposé de lancer la circulation d'un convoi entre Berlin, Moscou et Simféropol, capitale de la presqu'île. Le train pourrait commencer à assurer cette liaison dès la fin de la construction du tronçon ferroviaire du pont de Crimée, a-t-il indiqué au cours d'une rencontre avec une délégation allemande en visite dans la péninsule.

«Le pont est construit. Le viaduc autoroutier est mis en service. Le chemin de fer sera terminé l'année prochaine. Avec l'ouverture du trafic, je pense que nous ferons circuler un train de l'amitié entre Berlin, Moscou et Simféropol», a-t-il indiqué.

Depuis son ouverture à la circulation, plus de 1,7 million de véhicules ont franchi le pont de Crimée dans les deux sens. Le pont a été inauguré le 15 mai 2018, en présence du chef de l'État Vladimir Poutine. Il relie la Crimée et le territoire de Krasnodar. Sa capacité est estimée à 40.000 véhicules par jour et 47 trains dans chacun des deux sens (14 millions de passagers et 13 millions de tonnes de fret par an). La vitesse maximale autorisée sur le pont est de 90 km/h.

Lire aussi:

Un garde-pêche roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
La France renforcera temporairement sa présence militaire en Méditerranée orientale, déclare Macron
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
chemin de fer, liaison, train, Pont de Crimée, Sergueï Zyrianov, Vladimir Poutine, Territoire de Krasnodar, Simferopol, Berlin, Moscou, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook