Société
URL courte
6117
S'abonner

Bruno Charles De Cooman, un entrepreneur et scientifique belge occupant un poste à haute responsabilité au sein du géant russe de la sidérurgie NLMK, a trouvé la mort mercredi à Moscou en chutant de la fenêtre de son appartement. Une enquête visant à élucider les circonstances du drame est en cours.

Le Belge Bruno Charles De Cooman, vice-président Recherche et Développement au combinat métallurgique russe NLMK, a été retrouvé mort dans la journée de mercredi au pied de l’immeuble historique qu’il habitait en plein centre de Moscou.

La dépouille inanimée de cet homme d’affaires a été découverte par un passant. Selon les premiers éléments de l’enquête, le défunt serait tombé de la fenêtre de son appartement situé au 8e étage. Les circonstances de la tragédie restent encore à déterminer.

​Cité par les médias locaux, le chauffeur du défunt a fait savoir qu’il avait conduit Bruno Charles De Cooman à son domicile et qu’ils devaient reprendre aussitôt la route. Son patron est monté dans l’appartement, puis est tombé par la fenêtre.

La presse précise par une source policière que l’examen de l’appartement n’a révélé aucune trace visible de lutte.

D’après cette même source, la piste privilégiée par l’enquête est le suicide. Toutefois, cette thèse a été exclue par ses connaissances en Russie

Le Comité d’enquête de la capitale russe a été saisi.

Scientifique belge, Bruno Charles De Cooman a été désigné au poste de vice-président Recherche et Développement du géant russe de la sidérurgie NLMK en juin 2017. Il s’occupait de la coordination du travail des centres de recherche des plateformes de production de la compagnie. En outre, sa tâche consistait à développer des produits innovants et des processus.

Diplômé de l’université de Gand, Bruno Charles De Cooman a poursuivi ses études aux États-Unis où il a obtenu un doctorat de l’Université Cornell. Après avoir travaillé pour Philips et ArecelorMittal, il décide de se consacrer à l’enseignement, d’abord en Belgique, puis en Corée du Sud. Juste avant d’arriver à NLMK, il a travaillé à la Colorado School of Mines.

En octobre 2017, Bruno Charles De Couman a reçu le prestigieux prix Adolf Martens Memorial Steel Lecture pour son étude des propriétés des aciers à haute résistance.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
chercheurs, enquête, fenêtre, décès, Combinat métallurgique de Novolipetsk (NLMK), Moscou, Belgique, Corée du Sud, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook