Ecoutez Radio Sputnik
    Une serveuse a l’habitude d’aller au travail sans soutien-gorge, voici comment cela finit (image d'illustration)

    Une serveuse a l’habitude d’aller au travail sans soutien-gorge, voici comment cela finit

    © Sputnik . Evgeny Bityaev
    Société
    URL courte
    3197

    Une serveuse de 25 ans, Christina Schell, déclare avoir perdu son travail dans un club de golf à Osoyoos, dans l'ouest du Canada, pour avoir refusé de porter un soutien-gorge conformément au code vestimentaire de l’établissement, rapportent des médias locaux.

    Après avoir renoncé à porter un soutien-gorge, Christina Schell, 25, a été licenciée de l'emploi de serveuse qu'elle occupait dans un club de golf à Osoyoos, dans l'ouest du Canada, selon la presse américain.

    Comme elle l'a expliqué à la presse, la jeune femme a arrêté de mettre des soutien-gorge il y a deux ans, notamment à cause de la chaleur dans la région. Mais quand Christina a présenté ces arguments à son supérieur, ce dernier lui a rétorqué que c'était pour sa propre sécurité qu'il voulait qu'elle porte un soutien-gorge.

    «Je sais ce qu'il se passe dans le club de golf quand l'alcool est de la partie», aurait-il dit selon Christina.

    La jeune femme a toutefois refusé de suivre cette règle de l'établissement et a donc perdu son travail. D'après elle, des hommes de ce club ne doivent pas se conformer à des règles similaires, il s'agit donc d'une discrimination.

    «C'est sexiste et c'est pourquoi c'est une question de droits de la personne, j'ai des tétons tout comme les hommes», a-t-elle déclaré à CBC News.

    Lire aussi:

    Pour être en bonne santé… oubliez le soutien-gorge
    Trump fait la pub de son club de golf avec l'argent du budget
    Cet escargot super lent devient super populaire… sans rien faire (vidéo)
    Tags:
    soutiens-gorge, chaleur, serveuse, discrimination, golf, licenciement, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik