Ecoutez Radio Sputnik
    un labrador noir

    Un Américain sauvé de 50 ans de prison pour abus sexuels sur mineur grâce à son chien

    CC0 / ceb-galleri
    Société
    URL courte
    7381

    Un Américain avait été condamné à 50 ans de prison en 2017 pour avoir abusé sexuellement de sa fille mineure. Cette longue peine de prison aurait pratiquement ruiné toute sa vie, s’il n’avait pas été le maitre d’un labrador noir prénommé Lucy...

    Joshua Horner, un plombier américain résidant dans l'Orégon, a été condamné en mars 2017 à 50 ans de prison pour abus sexuels sur sa fille, alors mineure, ont rapporté les médias.

    Lors du procès, la plaignante a déclaré que son père avait menacé de tirer sur ses animaux si elle se rendait à la police pour dénoncer l'agression présumée. De plus, elle avait affirmé avoir vu Joshua tirer sur son chien pour la convaincre. De son côté, l'accusé insistait qu'il n'avait jamais touché à ce chien.

    Six mois après que le jury eut condamné M. Horner, il a demandé de l'aide à l'organisation Oregon Innocence Project, qui a étudié son cas avec tout le sérieux nécessaire.

    Dans cette affaire il n'y avait aucune trace d'ADN, aucune preuve matérielle ni aucun témoin, à part les déclarations de la fille de M. Horner.

    Des spécialistes de l'Oregon Innocence Project ont appris que la jeune fille avait déjà porté plainte contre sa mère, mais néanmoins ses accusations avaient été rejetées car aucune preuve n'avait alors été trouvée.

    De plus, les experts ont réussi à retrouver leur chien, un labrador noir surnommé Lucy.

    «Lucy n'a pas été tuée. Elle est bien en vie et se porte très bien. Mon spécialiste ainsi que celui de l'Oregon Innocence Project ont retrouvé le chien et ont confirmé que c'était bien lui. Ils ont passé beaucoup de temps avec Lucy et l'ont prise en photo», a annoncé le procureur au tribunal.

    Par ailleurs, le procureur a souligné qu'il ne pouvait être convaincu que Joshua Horner n'avait pas commis de crime, mais ces nouvelles informations attestent en tout cas que sa fille avait menti pendant l'enquête.

    Le juge s'est contenté de cette explication pour mettre fin à cette affaire, et M. Horner a retrouvé sa liberté.

    ​«Avec ma femme Kelly nous sommes prêts à ramasser les morceaux de notre vie brisée», a-t-il déclaré après avoir retrouvé sa liberté.

    Lire aussi:

    Des chercheurs dévoilent que «l’homme des glaces» a été tué
    Les chercheurs conseillent le «chien-parler» pour mieux s’entendre avec votre animal
    Cette fillette sourde apprend que sa mère est enceinte. Découvrez ses émotions
    Tags:
    tribunal, juges, abus sexuel, crimes, viol, prison, chiens, Oregon, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik