Ecoutez Radio Sputnik
    TripAdvisor

    Un homme publie des critiques sur TripAdvisor et finit en prison

    © AFP 2018 Gerard Julien
    Société
    URL courte
    0 82

    Un homme qui avait laissé de faux avis à des restaurants et hôtels italiens sur le site de voyage en ligne TripAdvisor va être emprisonné neuf mois et puni d’une amende de 8.000 euros, a annoncé la société ce mercredi 12 septembre.

    L'homme, qui avait rédigé de fausses critiques sur TripAdvisor faisant l'éloge d'hôtels et de restaurants en Italie, a été condamné mercredi à neuf mois de prison, relate Reuters.

    TripAdvisor a déclaré dans un communiqué que la sentence avait été rendue en juin par un tribunal de la ville de Lecce, dans le sud de l'Italie. Il n'y a pas eu de confirmation immédiate du tribunal.

    L'homme, qui n'est pas nommé, proposait de vendre des avis élogieux à des entreprises italiennes pour augmenter leurs notes sur le site de TripAdvisor, que visitent des centaines de millions d'internautes chaque mois.

    «Nous voyons cela comme une décision historique pour internet», a déclaré TripAdvisor.

    «La publication de fausses critiques sur TripAdvisor a toujours été une violation de la loi dans de nombreuses juridictions… Cependant, c'est la première fois que ces lois sont appliquées au point d'obtenir une condamnation pénale.»

    La société américaine avait déclaré en 2015 que des entreprises italiennes avaient avoué qu'un homme se proposait de rédiger de fausses revues pour améliorer leurs profils en ligne.

    Une enquête ultérieure a révélé «plus de 1.000 tentatives» visant à publier de fausses critiques pour des centaines de lieux différents. Selon TripAdvisor, certaines entreprises les ont rémunérées et ont par la suite été punies d'une amende, ce qui a eu un impact négatif sur leur cote de popularité sur le site.

    Lire aussi:

    Meilleurs sites culturels selon TripAdvisor: une cathédrale russe dans le top 10
    Et le pays le plus visité au monde l’année dernière est…
    Emmanuel Macron, les «fausses nouvelles» et la liberté d’expression
    Tags:
    tourisme, TripAdvisor, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik