Ecoutez Radio Sputnik
    La viande

    Une combattante russe de MMA est au cœur de la polémique sur la consommation de viande

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Société
    URL courte
    16206

    Une combattante russe de MMA s’est exprimée sur le sujet de savoir si l’Homme doit manger de la viande ou non. Elle-même s’est trouvée au cœur de disputes enflammées des internautes quand elle a posté une photo touchante où elle pose à côté d’une vache, en commentant qu’elle avait arrêté de manger de la viande depuis huit ans.

    La pratiquante de MMA Anastasia Yankova a posté sur son Instagram une photo d'elle à côté d'une vache en racontant à ses abonnés qu'elle ne mangeait plus de viande depuis huit ans. La publication a initié une vive discussion parmi les internautes.

    Anastasia a accompagné la photo du commentaire suivant: «Voici la raison pourquoi je ne mange pas de viande depuis huit ans».

     

     

    Parmi ses abonnés, il y avait ceux qui ont approuvé son choix et ceux qui ont jugé que cela était de l'hypocrisie car les cosmétiques et les vêtements que nous portons aujourd'hui sont souvent faits à partir d'animaux.

    «Les cosmétiques — c'est des tests effectués sur des animaux, les vêtements et les bijoux sont fabriqués à partir d'animaux et tout ce que nous consommons souvent nuit aux animaux, donc c'est de l'hypocrisie de dire "je ne mange pas de viande car j'aime les animaux".»

     

    Anastasia Yankova a commencé sa carrière dans le MMA en 2013. Aujourd'hui, elle compte cinq victoires au Bellator 200, une importante compétition annuelle de la discipline.

     

    Lire aussi:

    Victoria's Secret Fashion Show 2018: ces jeunes filles vont enflammer le podium (photos)
    Un Armageddon en Russie? La foudre frappe le plus haut édifice d’Europe (vidéo, photos)
    Des jeunes filles posent seins nus avec des ananas, la Toile s’en délecte (photos)
    Tags:
    viande, polémique, arts martiaux mixtes (MMA), combattante, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik