Société
URL courte
3170
S'abonner

Un pont d'un kilomètre de long, qui n’était plus conforme aux exigences du trafic, a subi une démolition contrôlée au sud-est de la Chine à la grande joie des témoins oculaires, qui sont parvenus à filmer en direct ce moment historique.

Le pont de Ji'an Ganjiang dans la province chinoise du Jiangxi a été détruit ce matin lors d'une explosion contrôlée pour faire place à la construction d'un pont plus grand et plus large, relate The Daily Mail.

Le pont très fréquenté de Ji'an Ganjiang ne répondait plus aux besoins du trafic croissant, précisent les autorités locales.

Selon les rapports, les autorités locales ont approuvé des plans visant à faire s'effondrer le pont, 23 ans après les dernières réparations et d'améliorations qui n'ont pas permis d'améliorer la sécurité de la structure.

L'autoroute à plusieurs voies a été démolie à 10h18 heure locale, alors que des centaines d'habitants suivaient ce «spectacle».

Les ouvriers ont attaché plusieurs tonnes d'explosifs sur les quatre colonnes principales du pont et sur 61 piles.

Des séquences vidéo filmées par des témoins montrent l'immense autoroute, qui couvre 1.577 mètres de l'autre côté du fleuve, se réduire en cendres, dans un nuage de fumée et de débris.

La construction du pont de Ji'an Ganjiang a commencé en septembre 1993 et ​​a été ouverte à la circulation en décembre 1995. Les travaux portant sur le nouveau projet commenceront en janvier prochain, dès que les décombres auront été éliminés des eaux. Le passage supérieur du nouveau pont devrait ouvrir à la circulation en juin 2021.

Lire aussi:

Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Selon l’ONU, l’épidémie est un «prétexte» des États pour porter atteinte aux «droits humains»
Moscou propose à l’ambassade de France le vaccin Spoutnik V, la mission diplomatique réagit
Le seuil des 30.000 cas journaliers de Covid-19 de nouveau franchi en France
Tags:
démolition, pont, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook