Ecoutez Radio Sputnik
    A man is silhouetted against a video screen with a Facebook logo as he poses with a smartphone in this photo illustration taken in Zenica.

    Facebook dit avoir découvert une brèche de sécurité touchant 50 millions de comptes

    © REUTERS / Dado Ruvic
    Société
    URL courte
    640

    Facebook a admis avoir décelé un «problème de sécurité» chez 50 millions de comptes dont les «jetons d'accès» seraient vulnérables. Le géant des réseaux sociaux n'est pas encore en mesure de déterminer si les comptes concernés ont ou non été piratés.

    Des ingénieurs de Facebook ont découvert ce mardi une importante faille de sécurité chez environ 50 millions de comptes de ses utilisateurs, indique un communiqué publié par le réseau social.

    ​Toujours selon Facebook, les hackers auraient apparemment été en mesure de récupérer ces soi-disant «jetons d'accès», c'est-à-dire des clés numériques permettant aux utilisateurs de rester connecté à Facebook sans avoir à ressaisir leur mot de passe à chaque fois qu'ils souhaitent utiliser l'application.

    «Notre enquête en est encore à ses débuts. Mais il est clair que les pirates ont exploité une vulnérabilité du code de Facebook qui a eu un impact sur "View As", une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de voir à quoi ressemble leur propre profil», est-il indiqué dans le communiqué.

    Bien que la vulnérabilité ait déjà été corrigée, Facebook a dû par précaution désactiver temporairement la fonctionnalité «View As» et a réinitialisé les mots de passe d'un certain nombre de comptes. Résultat, 90 millions de personnes ont dû se reconnecter pour continuer leur navigation.

    Il reste encore à évaluer si les comptes concernés «ont été utilisés à mauvais escient» par les hackers. Il apparaît cependant que les mots de passe n'ont pas été compromis.

    Lire aussi:

    Le site Marketwatch explique comment découvrir si votre compte Facebook a été piraté
    Piratage de Facebook: des comptes français possiblement concernés
    Facebook: des données de 29 millions de personnes compromises
    Tags:
    piratage, Facebook, Inc, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik