Ecoutez Radio Sputnik
    Un âne

    En Grèce, une nouvelle loi protège désormais les ânes des touristes en surpoids

    © Sputnik . Alexey Danichev
    Société
    URL courte
    3100

    La Grèce a décidé d’interdire aux touristes obèses de monter les ânes locaux après que des défenseurs des droits des animaux ont mis en lumière des abus.

    Le ministère grec du Développement rural et de l'Alimentation a interdit aux touristes pesant plus de cent kilos de chevaucher des ânes, après que des défenseurs des droits des animaux ont déclaré que ces créatures recevaient des blessures à la colonne vertébrale et des plaies ouvertes suite à une telle exploitation abusive, relate le Daily Mail.

    ​Après que des images présentant des ânes escaladant les marches étroites de l'île grecque de Santorin chargés de vacanciers en surpoids ont fait en juillet la une des journaux, les législateurs du pays se sont engagés à faire davantage pour soulager ces animaux.

    Le ministère a publié une nouvelle série de réglementations concernant le bien-être des ânes après avoir reçu plusieurs plaintes à la suite de cette couverture médiatique.

    Celles-ci précisent que les ânes promenant des touristes à Santorin ne devront dorénavant pas supporter une charge supérieure à 100 kg ou à un cinquième de leur poids.

    Ce mouvement intervient après que des défenseurs des animaux ont fait ressortir que les ânes étaient forcés de porter des charges de plus en plus lourdes alors qu'ils travaillaient de longues heures, sept jours par semaine, sans abri, sans repos et sans eau.

    Les propriétaires de ces équidés doivent désormais veiller à leur état de santé. Du matériel de désinfection devra également être présent dans leurs locaux et leurs postes de travail.

    Lire aussi:

    Mais que fait ce mystérieux âne au chapeau au fond de la mer?
    Les merveilles de la science: ces animaux «mutants» créés par l’homme
    Cette route en Chine à ne jamais prendre en voiture (vidéo)
    Tags:
    défenseurs des animaux, tourisme, animaux, ânes, Santorin, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik