Ecoutez Radio Sputnik
    Un écureuil

    La vengeance est un plat qui se mange froid… et ce chasseur en a fait les frais

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    Société
    URL courte
    7466

    Après avoir tué un écureuil, un chasseur américain, âgé de 61 ans, est lui-même décédé d’une maladie mortelle qui lui avait été infligée par… l’animal dont il avait fait son repas.

    Un chasseur américain, âgé de 61 ans, a tué un écureuil et s'en est fait un repas. Néanmoins, il a été rapidement hospitalisé à Rochester, relate Live Science. L'individu ne pouvait plus se déplacer tout seul et avait des troubles de la conscience, ayant perdu le lien avec la réalité.

    Quoi que l'accident ait eu lieu en 2015, l'affaire n'est ressortie que maintenant.

    Après avoir passé une IRM, les médecins ont détecté une forme de Creutzfeldt-Jakob, une dégénérescence du système nerveux central caractérisée par l'accumulation d'un prion, forme anormale d'une protéine qui peut transmettre la maladie.

    Le plus souvent, cette maladie est transmissible par les vaches contaminées. Cependant, la famille du patient a affirmé qu'il n'avait pas été au contact de vaches mais d'un écureuil, car le plat qu'il avait dégusté contenait également son cerveau.

    Malgré tous les efforts des médecins, l'homme est décédé à l'hôpital.

    Cette maladie se manifeste généralement par des troubles de l'équilibre et de la sensibilité, puis une démence. L'issue est systématiquement fatale dans un délai d'environ un an.

    Lire aussi:

    Une molécule tueuse du cerveau synthétisée aux États-Unis et c’est une bonne nouvelle
    L’économie mondiale pour les nuls expliquée par deux vaches (images)
    Avec tout son courage, un écureuil protège ses bébés contre un serpent (vidéo)
    Tags:
    maladie, médecine, décès, santé, écureuil, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik