Ecoutez Radio Sputnik
    Une femme

    Un mannequin belge dévoile sa plastique dans la basilique Saint-Sophie d’Istanbul (photos)

    CC0 / ivanovgood
    Société
    URL courte
    23441

    Marisa Papen, mannequin belge, parcourt le monde pour poser nue et ainsi promouvoir les droits de la femme et la liberté d’expression. Après s’est déjà intégralement dévoilée dans les rues de villes égyptienne et israélienne, elle a choisi la basilique Saint-Sophie d’Istanbul comme nouveau décor pour sa session de photos provocatrices.

    Le mannequin belge Marisa Papen, qui se définit comme un modèle à l'esprit libre, a fait une session de photos scandaleuses: elle a posé nue à Sainte-Sophie d'Istanbul, ancienne cathédrale byzantine puis mosquée ottomane transformée en musée, informe le tabloïde britannique The Sun.

    Pour entrer dans la basilique et y réaliser ces clichés avec son photographe Jesse Walker, Marisa a acheté une burqa. Une fois à l'intérieur, elle a dû attendre le bon moment pour se dénuder.

    «Nous avons décidé d'attendre un groupe accompagné d'un guide et alors qu'il racontait l'histoire [du monument, ndlr] et que tout le monde l'écoutait, le moment est venu de passer à l'action», a raconté le mannequin cité par The Sun.

    Cependant, Marisa et son photographe ont trouvé les clichés peu réussis et ils sont retournés dans la basilique pour faire de nouvelles photos.

    Ce n'est pas la première fois que Marisa Papen posait nue dehors ou devant des sites religieux. Elle avait déjà publié des photos prises à l'intérieur d'un ancien temple égyptien et devant le Mur de Lamentations, une série qu'elle avait intitulée The Wall of Shame (le Mur de honte). Pour celles réalisées en Égypte, le mannequin avait même été emprisonnée.

    Lire aussi:

    Photos nues de Melania Trump: Carla Bruni prend la défense de la Première dame US
    À Istanbul, des musulmans demandent que Sainte-Sophie redevienne une mosquée
    La finale du concours Top-modèle de Russie à Moscou
    Tags:
    mannequins, femme, Istanbul, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik