Ecoutez Radio Sputnik
    Police des USA (photo d'illustration)

    Destin funeste: un survivant de la tuerie de Las Vegas meurt dans celle de Californie

    © REUTERS / Brian Frank
    Société
    URL courte
    233

    Elles semblent être nées sous une mauvaise étoile: échappant à un crash ou à une tuerie de masse, ces personnes trouvent la mort dans une autre tragédie. Ainsi, la récente fusillade en Californie a emporté la vie d’un survivant de la tuerie de Las Vegas. Sa mère endeuillée exige le contrôle des armes.

    La fusillade qui a éclaté mercredi soir dans un bar de Thousand Oaks, en Californie, a emporté la vie de 12 personnes. Sur la liste des victimes figure le nom de Telemachus Orfanos, 27 ans, ce rescapé de la tuerie survenue le 1er octobre 2017 pendant un festival de musique country à Las Vegas qui avait alors coûté la vie à 58 personnes.

    En effet, comme l’explique la presse, le bar Borderline était devenu un lieu d’attraction pour des survivants de cette tragédie. Le 7 novembre, une dizaine d’entre eux s’y trouvaient au moment où un ex-militaire armé a ouvert le feu avant de mettre fin à ses jours.

    Cri d’une mère endeuillée

    Dans un entretien accordé à la chaîne ABC, la mère de Telemachus, Susan Schmidt-Orfanos, a lancé en ne cachant pas sa colère:

    «Je veux le contrôle des armes. Plus d'armes!»

    ​Et d’ajouter qu’elle ne voulait plus qu’on lui envoie des prières et des pensées, mais des actions prohibant les armes.

    «Mon fils était à Las Vegas avec plein d'amis et il est rentré à la maison. Il n'est pas rentré à la maison la nuit dernière», a-t-elle ajouté.

    Nés sous une mauvaise étoile

    La fin tragique du rescapé Telemachus Orfanos est loin d’être un cas isolé: l’Histoire connaît d’autres miraculés qui ont ensuite péri dans des attentats ou tueries de masse.

    C’est notamment le cas de Fatih Cakmak. Ce Turc, qui avait échappé au double attentat-suicide survenu le 10 décembre 2016 à Istanbul, a trouvé la mort le 1er janvier 2017 dans une fusillade dans un club.

    D’autres connaissent durant leur vie plusieurs attentats, mais, heureusement, restent en vie. Tel est le cas de l’Américain Matthew qui a survécu aux attentats du 11 septembre 2011 et au Bataclan.

    Lire aussi:

    Acte d'une infinie cruauté: Poutine exprime ses condoléances après la tragédie à Las Vegas
    Daech revendique l'attaque de Las Vegas
    Trump qualifie le tireur de Las Vegas de «malade et fou»
    Tags:
    fusillade, victimes, Salle de spectacle du Bataclan, Istanbul, Turquie, Paris, Las Vegas, Californie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik