Société
URL courte
0 114
S'abonner

Le destin de deux métropolites orthodoxes kidnappés en Syrie il y a cinq ans reste toujours inconnu, a déclaré lors de sa visite à Damas le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou.

Arrivé dans la capitale syrienne pour rencontrer Jean X, le patriarche d'Antioche, et pour célébrer le 60e anniversaire de la mission de l'Église orthodoxe russe à Damas, le métropolite Hilarion a évoqué le sort de deux évêques orthodoxes enlevés en 2013 en Syrie par des terroristes.

«De nombreux chrétiens ont souffert ces dernières années et beaucoup ont disparu. Parmi eux figure votre frère Paul, métropolite d'Alep, qui il y a plus de cinq ans a disparu avec le métropolite Ignace Ibrahim de l'Église syriaque orthodoxe. Nous ne savons rien de leur sort. Mais nous continuons de prier pour les deux métropolites. Nous prions pour eux comme pour les vivants. Et nous espérons qu'un miracle se produira et qu'ils nous reviendront», a-t-il souligné.

La mission de l'Église orthodoxe russe auprès du patriarcat d'Antioche a été inaugurée à Damas en 1958. À cause des actions armées, la mission a dû quitter la paroisse de Saint Ignace d'Antioche et a été transférée en 2013 à Beyrouth. En 2017, la mission est rentrée à Damas.

Lire aussi:

Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Point sur le Covid-19: la Russie dépasse le seuil des 10.000 cas
Covid-19: audition de Christophe Castaner par la mission d'information de l'Assemblée nationale
Tags:
Église orthodoxe russe, Église d'Antioche, le métropolite Hilarion, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook