Société
URL courte
386
S'abonner

Afin de trouver un moyen d’interrompre le vieillissement de l’organisme humain, des scientifiques américains ont testé un médicament capable d’améliorer la régénération des tissus des muscles endommagés. Ainsi, la fin du vieillissement serait-elle en passe de devenir une réalité?

À l'université de Pittsburgh, des scientifiques ont mis la main sur ce qu'on pourrait appeler une «protéine de jouvence». Selon eux, la raison pour laquelle l'organisme perd la possibilité de guérir du vieillissement serait la baisse de l'activité du gène klotho, indique leur communiqué de presse, publié sur MedicalXpress. Ils ont également testé un médicament capable d'améliorer la régénération.

Il est connu que l'activité élevée du gène klotho augmente la durée de vie des animaux de laboratoire et que la carence de cette molécule provoque un vieillissement accéléré.

Lors de l'expérience, les chercheurs ont utilisé des souris dont le gène klotho est mutant. Les scientifiques ont donné à leurs cobayes le médicament SS-31 qui soutient la fonction des mitochondries qui constituent un élément essentiel dans la production d'énergie nécessaire au fonctionnement de la cellule.

Il s'est avéré que chez les rongeurs traités avec ce médicament, les processus de régénération des muscles squelettiques endommagés amélioraient. La force du nouveau tissu musculaire était similaire à celle des souris normales.

L'injection du médicament dans le corps d'animaux âgés quelques jours après la blessure a également entraîné une augmentation de la masse musculaire et une amélioration de l'état fonctionnel. Selon les scientifiques, cette méthode aiderait le rétablissement des personnes âgées qui ont eu des blessures ou des interventions chirurgicales sur les muscles. Cependant, des études supplémentaires seront nécessaires afin de déterminer le dosage correct et le délai du traitement.

Selon une théorie, ce sont les dommages cellulaires s'accumulant en raison des radicaux libres qui entraînent le vieillissement du corps. Cependant, outre le superoxyde, d'autres radicaux, notamment les peroxydes et le peroxynitrite, jouent également un rôle important dans ce processus.

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Tags:
médicaments, vieillissement, chercheurs, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook