Ecoutez Radio Sputnik
    charcuterie (image d'illustration)

    L'Intérieur allemand propose du porc lors d'une conférence islamique

    CC0 / tookapic
    Société
    URL courte
    21313

    La 12e édition de la Conférence islamique allemande a été marquée cette année par un incident curieux. Le ministère de l'Intérieur, qui organise l'événement, a commandé pour le buffet du boudin noir négligeant le fait que de très nombreux musulmans ne consomment pas de produits à base de porc, écrit Die Welt.

    Organisée annuellement par le ministère allemand de l'Intérieur, la Conférence islamique a fourni le cadre à une nouvelle polémique provoquée par le menu du repas proposé à ses participants.

    Si, en 2006, comme le rappelle Die Welt, on leur avait proposé du jambon, cette année, c'est du boudin noir qui leur a été servi pour collation. La présence de cette charcuterie a été remarquée par le journaliste Tuncay Özdamar qui l'a mentionnée sur son compte Twitter.

    «Lors de la conférence islamique hier à Berlin, il y avait de nouveau du porc au buffet. On y a servi du boudin noir. Quel message le ministère de l'Intérieur de Seehofer voulait-il envoyer? Il devrait faire preuve de respect à l'égard des musulmans qui ne mangent pas de porc», a-t-il indiqué.

    ​Dans des commentaires que ce tweet a reçus, certains internautes ont écrit que personne n'obligeait les participants de cette conférence à manger de la charcuterie et qu'il n'y avait pas que des musulmans parmi les personnes présentes. D'autres ont souligné qu'il fallait respecter les habitudes alimentaires de tous et pas seulement celles des musulmans.

    Selon Die Welt, les organisateurs ont proposé 13 types de collations compte tenu de «la composition plurielle religieuse» des participants à cette conférence. Un député de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a toutefois noté que la charcuterie ne portait aucune indication et que certains participants avaient failli la goûter. Quoi qu'il en soit, les organisateurs ont dû présenter leurs excuses aux musulmans que la présence de ces produits de charcuterie a choqués.

    Lire aussi:

    L’islam deviendra la religion la plus répandue dans le monde en 2070
    L’Aïd al-Adha en France et en Russie: entre traditions et bouleversements
    Deux tiers des Allemands hostiles à l’introduction d’un jour férié musulman
    Tags:
    boudin noir, charcuterie, porc, musulmans, Horst Seehofer, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik