Société
URL courte
1130
S'abonner

Avoir un faible pour les douceurs semble être un péché mignon. Cependant, l’envie de croquer quelques figues aurait pu coûter son bras à un Russe. Ayant mis sa main dans un paquet pour se procurer cette gourmandise, il s’est soudain retrouvé mordu par une araignée qui se cachait à l’intérieur. Hospitalisé d’urgence, il a dû subir une opération.

La passion pour les figues aurait pu tourner au drame pour un Moscovite. Lorsqu'il a mis sa main dans un paquet pour se procurer quelques gourmandises, il s'est d'un coup fait mordre par une araignée qui s'était discrètement glissée à l'intérieur, ont rapporté les médias locaux.

Au départ, il n'a remarqué qu'une petite tache rose sur sa main, mais déjà le lendemain sa main avait beaucoup enflé.

«Des symptômes sérieux sont apparus quelques jours après la morsure: le patient avait de la fièvre, sa main ainsi que son avant-bras étaient fortement enflés. On observait une nécrose des tissus», a communiqué à Sputnik un porte-parole du département de la Santé de Moscou.

Alors, il s'est adressé à une clinique privée où les médecins ont nettoyé sa plaie en éliminant les tissus nécrosés et le pus. Néanmoins, malgré ces premiers soins, la situation a commencé à se dégrader.

«L'homme a alors appelé les pompiers. Dès qu'il a été hospitalisé, il a été opéré d'urgence […]. Lors de l'opération, tous les tissus nécrosés ont été enlevés. Puis un traitement antibactérien et physiothérapeutique lui a été prescrit», a également précisé l'interlocuteur de Sputnik.

À ce jour, sa main a considérablement désenflé. Selon les médecins, l'homme a été très chanceux car le poison de certaines araignées peut être mortel.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
piqûre, araignée, médecine, hôpital, santé, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook