Ecoutez Radio Sputnik
    CNN

    Poutine veut-il contrôler le rap? CNN avance une nouvelle théorie

    © AP Photo / David Goldman
    Société
    URL courte
    16191
    S'abonner

    Préoccupés par la liberté d'expression en Russie, certains médias étrangers, dont CNN, n'ont pu laisser sans commentaire les récentes déclarations de Vladimir Poutine sur le rap. Des journalistes ont sorti des propos du Président de leur contexte pour supposer que l'Etat russe aspirait à contrôler les artistes.

    CNN a semble-t-il sa propre vision de qui se passe en Russie. Cette fois, la chaîne américaine a décidé de commenter ce qu'elle a appelé un «rap battle» entre Vladimir Poutine et les rappeurs russes.

    «Le Président russe parle de mesures officielles visant à attaquer le rap. Il a dit samedi que c'était un élément important de la culture pop mais qui doit être guidé par l'État», a déclaré un présentateur de la chaîne avant de préciser que Vladimir Poutine avait fait ce commentaire après l'arrestation du rappeur russe Haski.

    Le rappeur Haski a effectivement été arrêté le 22 novembre pour 12 jours après avoir chanté une de ses compositions sur le toit d'une voiture garée près d'un club où il devait se produire. Le Président s'est prononcé sur le sujet du rap le 15 décembre alors qu'il exposait son point de vue sur plusieurs questions qui ont été discutées lors du conseil sur la Culture et l'Art qui s'est tenu au Kremlin.

    Le sujet du rap a été abordé après que le compositeur et producteur russe Igor Matvienko a attiré l'attention du Président sur le fait que les concerts de certains musiciens de rap étaient interdits par les autorités locales.

    «C'est une profonde erreur de prendre la chanson à la gorge par la force, mettre en prison ou annuler des concerts qui réunissent 500 ou 1.000 personnes ce qui provoque un retentissement beaucoup plus grand. Bien sûr, cela n'est pas correct du point de vue éthique», a-t-il déclaré.

    Igor Matvienko a également fait remarquer que le rap abordait essentiellement trois sujets: le sexe, la drogue et la contestation. Le Président a alors souligné que de ces trois thèmes le plus dangereux était la drogue parce qu'«elle mène à la dégradation de la nation».

    En même temps, contrairement à ce qu'affirme CNN, le Président n'a rien dit sur des mesures officielles destinées à entraver le développement du rap en Russie.

    «S'il est impossible d'arrêter un mouvement, il faut en prendre la tête et le guider d'une façon appropriée. Mais la manière de le faire dépend de nous […] Le moyen dont vous avez parlé — arrêter et interdire — est le moyen le plus inefficace, le pire qu'on peut imaginer. C'est sûr qu'il produira un effet contraire à celui qu'on attendait», a-t-il conclu.

    Certains médias américains, dont CNN, ont d'ailleurs été à plusieurs repris critiqués par Donald Trump pour avoir colporté de fausses nouvelles. En novembre dernier, le Président américain avait même proposé d'organiser un concours pour déterminer quel média américain était le plus vénal et le plus malhonnête et avait suggéré que le gagnant se voit décerner le Fake News Trophy (le Trophée des actualités mensongères, en français). Parmi les «pires» médias il avait énuméré NBCNews, CBSNews, ABC et CNN, en qualifiant de «romanciers» les auteurs de leurs articles.

    Tags:
    rap, CNN, Vladimir Poutine, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik