Ecoutez Radio Sputnik
    Un restaurateur travaille pour reconstituer des fragments de corps provenant de moulages en plâtre des victimes de l'éruption du Vésuve, le 13 octobre 2015

    Une découverte rarissime faite lors de fouilles à Pompéi

    © REUTERS / Alessandro Bianchi
    Société
    URL courte
    2134
    S'abonner

    Les restes d’un cheval avec son harnais ont été découverts à l’extérieur des murs de Pompéi. Une trouvaille jugée d’une rare importance et qui indique que les habitants étaient prêts à partir peu avant l’éruption.

    Les restes d'un cheval sellé et prêt à partir, probablement pour aider à secourir les Pompéiens fuyant l'éruption du Vésuve, ont été retrouvés à l'extérieur des murs de Pompéi, en Italie, relate la BBC.

    Ce n'est pas la première fois que les restes d'animaux sont découverts lors des fouilles de cette cité antique, mais il est très rare que les archéologues trouvent ceux de chevaux.

    Cette fois, le corps de l'animal immortalisé par l'éruption a été trouvé avec les restes de deux autres chevaux à la Villa dei Misteri (Villa des Mystères) qui appartenait à un général romain ou à un haut magistrat militaire.

    Le cheval apparemment bien soigné était accompagné d'une selle et d'un harnais avec des fragments de garnitures en bois et en bronze.

    Les animaux ont tous «connu une fin atroce et terrible» étouffés par les cendres ou par les vapeurs bouillantes du nuage de cendres du Vésuve, a constaté Massimo Osanna, directeur du parc archéologique de Pompéi.

    Pompéi est le site le plus visité d'Italie après le Colisée de Rome, avec plus de trois millions de touristes sur les huit premiers mois de l'année.

    Tags:
    fouilles, découverte, archéologie, Pompéi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik